person:albert einstein

  • Dans une lettre datée du 2 décembre 1948, adressée au New York Times, Albert Einstein, Hannah Arendt ainsi que 26 autres signataires juifs protestent contre la visite de Menachem Begin aux Etats-Unis

    « Parmi les phénomènes politiques les plus perturbateurs de notre époque, on peut compter l’émergence, à l’intérieur de l’Etat d’Israël, nouvellement créé, du “Parti de la Liberté” ( Tnuat Haherut ), un parti politique apparenté, dans son organisation, ses méthodes, sa philosophie politique et ses prétentions sociales, aux partis politiques nazis et fascistes. Il est issu des anciens membres et sympathisants de l’ancien Irgun Zvai Leumi, une organisation chauviniste, terroriste, de l’aile droite, en Palestine.

    La visite imminente, aux Etats Unis, de Menachem BEGIN, chef de ce parti, est, de toute évidence, calculée afin de donner l’impression d’obtenir un soutien américain pour son parti, à l’occasion des prochaines élections israéliennes, et de celler des liens politiques avec les éléments conservateurs sionistes américains. Plusieurs Américains de réputation nationale ont prêté leur nom pour soutenir sa visite. Il est inconcevable que ceux qui luttent contre le fascisme à travers le monde , si correctement informés sur le passé politique de Mr Begin et ses ambitions, puissent ajouter leur nom au soutien du mouvement qu’il représente.

    Avant que des dommages irréparables ne puissent être causés par des contributions financières, par des manifestations publiques de soutien au profit de Begin et par la fabrication, en Palestine, du sentiment qu’une grande partie de l’Amérique est en train de soutenir les éléments fascites en Israël, le Peuple américain doit être informé sur les antécédents et les objectifs de Mr Begin et de son mouvement.

    Les déclarations publiques du parti de Mr Begin ne révèlent pas son ambition actuelle. Aujourd’hui, ils parlent de liberté, de démocratie et d’anti-impérialisme, jusqu’à ce qu’ils aient prêché ouvertement, tout récemment, la doctrine de l’Etat fasciste. C’est dans ses actions que le parti terroriste trahit ses réelles aspirations ; à la lumière de ses actions passées, nous pouvons juger de ce à quoi l’on peut s’attendre dans le futur.

    Attaque d’un village arabe :

    Un exemple choquant a été donné par leur comportement au sein du village arabe de Deir Yassin. Ce village, situé à l’écart des routes principales et entourées de terres juives, n’a pris aucune part à la guerre et a même combattu des groupes arabes qui avaient l’intention d’établir leur base dans ce village. Le 9 avril, selon le New York Times, des groupes terroristes ont attaqué ce paisible village, qui n’était en rien un objectif militaire dans ce conflit, et ont tué la plupart de ses habitants ( 240 personnes : hommes, femmes, enfants ), et en ont gardé quelques uns en vie, afin de les faire parader, en tant que prisonniers, dans les rues de Jérusalem. La plus grande partie de la Communauté Juive fut horrifiée par cette démonstration et l’Agence Juive envoya un télégramme d’excuses au roi Abdullah de Cisjordanie. mais les terroristes, bien loin de regretter leur geste, tirèrent fierté de ce massacre, en firent largement publicité, et invitèrent tous les correspondants étrangers présents dans le pays, pour voir les cadavres entassés et les dégats causés au village de Deir Yassin.

    L’incident de Deir Yassin illustre le caractère et les actions du Parti de la Liberté.

    A l’intérieur de la Communauté juive, ils ont prêché un mélange d’ultra-nationalisme, de mysticisme religieux et de supériorité raciale. A l’instar d’autres partis fascistes, ils ont pris l’habitude de briser des grèves et ont exercé, eux-mêmes, des pressions afin d’éliminer les syndicats indépendants. Dans leur élan, ils ont proposé la création de corporations syndicales sur le modèle de l’Italie fasciste. Au cours de ces dernières années de violence sporadique à l’encontre des intérêts britaniques, le I Z L et les groupes STERN ont inauguré le règne de la terreur au sein de la Communauté juive de Palestine. Des enseignants étaient battus pour les avoir dénigré, des adultes furent abattus pour ne pas avoir autorisé leurs enfants à les rejoindre, C’est par des méthodes de gangsters, des coups, des vitrines brisées, des vols à grande échelle, que les terroristes sont parvenus à intimider la population et exiger une lourde contribution.

    Les membres du Parti de la Liberté n’ont pris aucune part dans l’heureuse édification de la Palestine. Ils n’ont réclamé aucune terre, construit aucune colonie, et n’ont fait qu’affaiblir l’activité de la défense Juive. Leurs efforts pour l’immigration, à grand renfort de publicité, étaient minutieux et principalement orientés en vue de l’immigration de compatriotes fascistes.

    Des décalages constatés :

    Les décalages entre les prétentions hardies, formulées à présent par Begin et son parti, et le constat du bilan passé, en Palestine, portent l’empreinte d’un parti qui n’est pas ordinaire. C’est la marque indiscutable d’un parti fasciste pour lequel le terrorisme ( à l’encontre des Juifs, des Arabes, aussi bien que des Britaniques ) et les masquarades sont des moyens d’action, et un “Etat suprême”, le but.

    A la lumière de ces considérations évidentes, il est impératif que la vérité, au sujet de Mr Begin et de son mouvement, soit diffusée dans ce pays. Il n’y a rien de plus tragique que de constater que le leadership du Sionisme américain a refusé de mener campagne contre les efforts de Begin, exposant de ce fait ses éléments constitutifs au danger encouru par Israël de soutenir Begin.

    Les signataires,ci-dessous désignés, ont recours à ce moyen de présenter publiquement quelques faits marquants mettant en cause Mr Begin et son parti ; et insister auprès de toute personne concernée de ne pas soutenir cette dernière démonstration de fascisme. »

    Isidore ABRAMOWITZ

    Hannah ARENDT

    Abraham BRICK

    Rabbi Jessurun CARDOZO

    Albert EINSTEIN

    Herman EISEN, M.D.

    Hayim FINEMAN

    M. GALLEN, M.D.

    H.H. HARRIS

    Zelig S. HARRIS

    Sidney HOOK

    Fred KARUSH

    Bruria KAUFMAN

    Irma L. LINDHEIM

    Nachman MAISEL

    Seymour MELMAN

    Myer D. MENDELSON

    M.D. Harry M. OSLINSKY

    Samuel PITLICK

    Fritz ROHRLICH

    Louis P. ROCKER

    Ruth SAGIS

    Itzhak SANKOWSKY

    I.J. SHOENBERG

    Samuel SHUMAN

    M. SINGER

    Irma WOLFE

    Stephan WOLF

    New York, Dec. 2, 1948


  • Information Graphics. TASCHEN Books (Jumbo)

    http://www.taschen.com/pages/en/catalogue/design/all/04984/facts.information_graphics.htm

    If you can’t explain it simply, you don’t understand it well enough.”
    —Albert Einstein

    Voilà, on me propose de publier 6 cartes esquisses dans cette collection.

    Our everyday lives are filled with a massive flow of information that we must interpret in order to understand the world we live in. Considering this complex variety of data floating around us, sometimes the best — or even only — way to communicate is visually. This unique book presents a fascinating perspective on the subject, highlighting the work of the masters of the profession who have created a number of breakthroughs that have changed the way we communicate. Information Graphics has been conceived and designed not just for graphics professionals, but for anyone interested in the history and practice of communicating visually.

    http://www.taschen.com/media/images/820/teaser_ju_information_graphics_top_1202071150_id_536035.jpg

    #visualisation #cartographie #art


  • “The Quest for Randomness.” http://www.americanscientist.org/issues/pub/2014/3/the-quest-for-randomness/1

    One of my favorite Dilbert cartoons features a lizardlike creature that’s billed as a “random number generator,” but that only ever seems to spit out the number nine. Dilbert asks his guide, “Are you sure that’s random?” The guide replies, “That’s the problem with randomness. You can never be sure.”

    It’s funny (at least to me), but is it true? Can you ever be reasonably sure that something is random, in the same sense you can be reasonably sure something is not random (for example, because it consists of endless nines)? Even if a sequence looked random, how could you ever rule out the possibility that it had a hidden deterministic pattern? And what exactly do we mean by “random,” anyway?

    http://www.americanscientist.org/Libraries/images/20144141249210337-2014-05TechnologueFp170.jpg

    These questions might sound metaphysical, but we don’t need to look far to find real-world consequences. In computer security, it’s crucial that the keys used for encryption be generated randomly—or at least, randomly enough that a potential eavesdropper can’t guess them. Day-to-day fluctuations in the stock market might look random—but to whatever extent they can be predicted, the practical implications are obvious. Casinos, lotteries, auditors, and polling firms all get challenged about whether their allegedly random choices are really random, and all might want ways to reassure skeptics that they are.

    Then there’s quantum mechanics, which famously has declared for a century that “God plays dice,” that there’s irreducible randomness even in the behavior of subatomic particles. To Albert Einstein, the only logical conclusion to draw was that quantum mechanics is incomplete, and physicists should keep looking for a better theory. Today, it’s often said that quantum mechanics won the debate and Einstein lost. But on what grounds, exactly? Is it conceivable that Einstein will be vindicated after all?



  • La théorie du Big Bang confirmée par l’observation directe de son écho
    http://www.generation-nt.com/theorie-big-bang-confirmee-par-observation-directe-son-echo-actualite

    http://img.generation-nt.com/big-bang_00FA000001555312.jpg

    L’équipe de physiciens du centre d’astrophysique Harvard Smithsonian a ainsi annoncé avoir vu les premières secousses du Big Bang, ce phénomène à l’origine de la formation de l’Univers. Ils ont ainsi repéré des fluctuations gravitationnelles dans la première lumière émise par l’univers. Ces ondulations de l’espace-temps, l’écho du Big-Bang, ont été décrites par Albert Einstein dans sa théorie de la relativité, elles sont le témoignage d’une expansion rapide de l’Univers dans la fraction de seconde suivant son apparition, une phase dénommée inflation cosmique. John Kovac, à la tête du projet de recherche a indiqué « La détection de ce signal est l’un des objectifs les plus importants en cosmologie aujourd’hui et résulte d’un énorme travail mené par un grand nombre de chercheurs. » Pour Clem Pryke de (...)


  • Univers : le Big Bang n’est plus juste une théorie et c’est une découverte bouleversante | Slate.fr
    http://www.slate.fr/monde/84663/univers-ondes-gravitationnelles-primordiales-big-bang-boson-einstein

    Concrètement, les scientifiques viennent en fait d’observer la trace de ces premiers instants de l’univers. Le « marqueur résiduel de l’inflation », résume encore la BBC. Ça fait en effet un bail que les scientifiques, Albert Einstein en tête, soupçonnent que tout cela n’a pu se produire sans laisser des indices derrière lui. Et qu’il y aurait des espèces « d’“échos” de l’explosion », pour reprendre la métaphore de Terry Pratchett dans La Science du Disque-Monde :

    « Comme si Dieu avait crié “Bonjour !” à la création et que nous entendions encore un léger “onjouronjouonjouonjour...” venant des montagnes lointaines. »

    Est-ce quelqu’un a prévenu Sheldon Cooper ?
    #TheBigBangTheory


  • #Harvard-led team detects gravitational waves, evidence of cosmic inflation - Science - Boston.com
    http://www.boston.com/news/science/blogs/science-in-mind/2014/03/17/harvard-led-team-detects-gravitational-waves-evidence-cosmic-inflation/319PYbiMlTc6r2MN3ID6XP/blog.html

    A team led by a Harvard astronomer announced Monday that it had detected a pattern in the distant cosmos that reveals what happened in the first known moments after the Big Bang 13 billion years ago: a hyper-expansion of our universe known as inflation.

    The scientists have also for the first time directly detected gravitational waves, which have been long predicted by Albert Einstein’s general theory of relativity but never directly observed.

    “Detecting this signal is one of the most important goals in cosmology today,” John Kovac, associate professor of astronomy at the Harvard-Smithsonian Center for Astrophysics who led the team, said in a statement.

    #expansion_cosmique


  • Einstein, le sioniste doux - Nonfiction.fr le portail des livres et des idées
    http://www.nonfiction.fr/article-6937-einstein_le_sioniste_doux.htm

    Albert Einstein n’est pas seulement le scientifique le plus célèbre du siècle passé. Il fut également, autant par tempérament que par la force des choses, un homme d’engagements et un visionnaire.
    C’est tout le mérite du livre de Simon Veille que de rappeler aux mémoires trop oublieuses que le parcours d’ Albert Einstein, génial physicien, fut aussi celui d’un sioniste ambigu, à la fois viscéralement attaché au judaïsme et à sa préservation et intransigeant devant l’évolution morale et politique du projet de l’ Etat hébreu.

    #Einstein #Israel


  • Utopie pirate
    http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=2915

    http://www.la-bas.org/IMG/artoff2915.jpg

    Éternels révoltés, gueux assoiffés de richesses, les pirates ont traversé les siècles, sans cesser de hanter les rêves adolescents de révoltes et de ruptures. Car « l’ordre est la vertu des médiocres » ! (Albert Einstein)

    Une nouvelle diffusion d’un reportage d’Antoine Chao du 28 janvier 2011.


  • Einstein’s Lost Hypothesis - Issue 7: Waste
    http://nautil.us/issue/7/waste/einsteins-lost-hypothesis

    http://static.nautil.us/1869_68c694de94e6c110f42e587e8e48d852.png

    When Ernest Sternglass walked up the steps at 112 Mercer Street in April 1947, he knew it would not be a normal day. Like a church deacon summoned to meet the Pope, Sternglass—a 23-year-old researcher at the Naval Ordnance Laboratory in Washington, D.C.—had arrived in Princeton, N.J., at the invitation of its most renowned resident, Albert Einstein. Having completed only a bachelor’s degree in electrical engineering, he had written to Einstein earlier that month about the work he was doing in his lab. To his great surprise, not only did Einstein promptly write back, he requested that Sternglass visit Princeton to discuss the work in person. What Sternglass didn’t know is that his visit to Einstein would set off a chain of correspondence, involving both an unpublished experiment (his) and (...)


  • Séminaire : Arts et Société. Freud et la guerre

    http://www.scoop.it/t/artpol/p/4008549936/seminaire-arts-et-societes-freud-et-la-guerre?hash=1488e852-3888-4374-86c0-845

    "Pourquoi cette mise en relation ? Quel est l’intérêt des positions de Freud (1856-1939) sur la guerre ? On peut se demander s’il a, en tant que psychanalyste, des positions spécifiques ou (et) dans quelle mesure ses positions sont intéressantes au même titre que celles d’autres intellectuels de son temps, Romain Rolland par exemple avec qui il correspond à partir de 1923, ou Albert Einstein à qui il envoie en septembre 1932 une célèbre lettre intitulée « Pourquoi la guerre ? ». Le texte essentiel reste celui de 1915 : « Considérations actuelles sur la guerre et la mort » qui nous servira de point d’appui. (...)"

    #guerre #Freud #conflit #mort #pulsions #diplomatie #politique #psychologie #psychanalyse #société #civilisation #art #Artpol #vangauguin


  • Albert Jacquard : « Qu’est-ce que cela veut dire, être intelligent ? »
    http://bibliobs.nouvelobs.com/essais/20130912.OBS6824/albert-jacquard-qu-est-ce-que-cela-veut-dire-l-intelligence.html

    L’intelligence, c’est la faculté de comprendre. Or comprendre vraiment quelque chose, c’est toujours long. Etre vraiment intelligent, c’est... comprendre qu’on n’a pas compris. Exemple type : Albert Einstein, élève à la scolarité médiocre, qui ne fut certainement pas un enfant surdoué, et dont personne ne prétendra, je suppose, qu’il n’était pas intelligent. Mais comprendre que l’on n’a pas encore compris, c’est beaucoup plus intelligent que de croire que l’on a compris ? ce qui est la caractéristique de l’enfant prétendument surdoué. Ce dernier se signale avant tout par la confiance en soi, par l’habitude de s’imposer, ou l’aptitude à se manifester. C’est une simple question d’aventure sociale.

    • Ce dernier se signale avant tout par la confiance en soi, par l’habitude de s’imposer, ou l’aptitude à se manifester.

      La confiance en soi , je ne crois pas. Les enfants "surdoués" ne sont pas reconnus. Ils souffrent souvent de solitude et de repli sur eux-mêmes.

      L’habitude de s’imposer , pas non plus. Si l’intelligence était reconnue, le manque d’intelligence ne s’imposerait pas comme il le fait.

      L’aptitude à se manifester , pas non plus. Comme le dit le dicton : « Les tonneaux vides font le plus de bruit ».

      Albert Jacquard et Albert Einstein étaient d’abord des humanistes. C’est cet humanisme qui leur a donné la confiance en soi. C’est cet humanisme, par la nécessité et l’urgence, qui leur a donné l’habitude de s’imposer et l’aptitude à se manifester.

    • Après l’exemple d’Einstein élève quelconque et dont le « géni » n’etait pas reconnu par l’ecole, ca me fait mal de voire cette fin d’entretiens, sur « l’intelligence scolaire moyenne des filles ».

      Malheureusement, ici comme ailleurs, nous succombons à cette mode absurde : la valorisation de la vitesse, dominant de la société actuelle. Cessons de confondre la vitesse avec l’aboutissement, car, on le sait depuis longtemps, rien ne sert de courir... Moi qui enseigne la génétique à des étudiants en première année de médecine, je constate que, en moyenne, les filles sont meilleures. Est-ce à dire que les garçons sont moins intelligents ? Je pense qu’il y a une explication plus logique : à cet âge, tandis que les filles pensent à leurs études, les garçons pensent aux filles...

      Pour Albert Einstein, il a pu bénéficier aussi du travail de sa première épouse Mileva Maric et l’inverse n’est pas réciproque. Après leur divorce elle n’a pas pu/voulu poursuivre ses recherches et toute son oeuvre est tombé dans l’oubli au point qu’on a perdu les documents la concernant.
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Mileva_Einstein

      The other side of Albert Einstein

      Probably the most widely believed claim about Einstein’s darker side concerns his first wife, Mileva Maric. Maric was also a physics student, three years older than Einstein, and rumours have spread since the early 1990s that she was the real brains of the partnership. The story reached its widest audience with the 2003 US television documentary, Einstein’s Wife.

      Maric came to general attention with the publication of the love letters between herself and Einstein as part of the Princeton Press’ Collected Papers of Albert Einstein. The letters show that the two students discussed their work and planned to carry out research together, and that Maric supported her lover while he looked for work before they married in early 1903.

      But did she collaborate on those vital papers of 1905 or even, as some critics claim, do the bulk of the work? Even the 2003 documentary admitted that the evidence was slim. The key piece of evidence waved by Mileva’s advocates comes via the Soviet physicist Abram Joffe who, it is claimed, wrote in a 1955 obituary of seeing an original manuscript signed by ’Einstein-Marity’ (a Hungarianised form of Maric), implying that the two originally shared credit. However, Joffe makes no claim about having seen the original papers, but believed that such a hyphenated surname was the Swiss custom.

      “The fact there was nothing by Maric in her own name or co-signed with Einstein, either before she met him, while they were living together, or in the 30 years after they separated, I take as strong evidence that she never played a major creative role in his thinking,” says John Stachel, director of the Center of Einstein Studies at Boston University, and editor of the Collected Papers.

      Mileva did act as Einstein’s amanuensis, checking his calculations and looking up data, but while he continued to discuss his work in his letters to her, Mileva often did not reply in kind. “We have one of his most important letters about the electrodynamics of moving bodies, and her response where she discusses everything else in his letter but that,” Stachel adds. “There’s no evidence she acted as anything more than a sounding board for his ideas.”

      http://www.2ubh.com/features/Einstein.html
      Les historiens tienne comme une preuve de la non importance de Mileva le fait qu’elle n’ai pas publié après son divorce, mais si son travail lui à été volé par son ex, je peu comprendre son dégout à poursuivre dans ce domaine. D’autre part comme les ecrits de Mileva n’ont pas été conservés on ne saura jamais. Il est aussi pris pour preuve de la non importance de Mileva le fait qu’elle n’ai pas été publié en son nom seul, mais qui prennait au serieux une physicienne en 1905, pas grand monde vu ce que l’histoire nous a laisser de ces chercheuses.

      Voire aussi ceci en Français
      http://www.lexpress.fr/informations/n-numero-1-einstein-un-genie-d-une-sagesse-toute-relative_629587.html

      Cette naissance escamotée creuse un fossé entre Albert et Mileva. Ils se marient en janvier 1903 à Berne. Mais rien ne sera plus comme avant désormais. Hans Albert, leur premier fils, naît en mai 1904. La théorie de la relativité restreinte, elle, voit le jour en 1905. C’est de l’Histoire, la grande. La petite susurre un contre-chant. Mileva, toujours Mileva. Quelle est la part de la brillante étudiante dans l’élaboration géniale d’Albert ? Celle qu’il appelait « ma main droite » a- t-elle inspiré Einstein ? Ou bien lui doit-on le travail mathématique qui accompagne sa théorie ? Les biographes serbes de Mileva lui attribuent presque la paternité de l’idée. Quelques savants américains aussi. La question a donné lieu à des bagarres « homériques », selon Highfield et Carter, au congrès de la très sérieuse association des scientifiques américains (AAAS), en 1990, à La Nouvelle-Orléans. Einstein, c’est un fait, n’a jamais décrit la genèse de l’idée de la relativité. Quand, pour soutenir l’effort de guerre en 1943, on lui demanda de mettre en vente l’original du texte sur la relativité, il répondit qu’il s’en était débarrassé après sa publication. Peter Michelmore, auteur en 1963 d’Einstein, profil de l’homme - un livre décrié par ses thuriféraires - affirme que, selon Hans Albert, Mileva aurait résolu certains problèmes mathématiques, les idées créatrices ayant bien jailli du cerveau bouillonnant du futur prix Nobel. Un prix dont Einstein remettra le montant à Mileva, après leur divorce.


  • Peres et le culte de la personnalité à l’israélienne

    Kim Il Peres - Israel Opinion, Ynetnews
    http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-4394364,00.html

    In the address he gave at the end of Tuesday evening’s celebration, Peres said that his late wife Sonia had taught him about modesty. I’m afraid that Shimon the student may have skipped some vital lessons. I assume I’m the dissenting opinion: Many Israelis had tears in their eyes when they listened to Barbra Streisand singing “Avinu Malkeinu” (“Our Father, Our King”) with great intention.
     
    On Tuesday night we had to pinch ourselves from time to time, and remember that we are living in a republic. The president is neither our father nor our king. Peres is laudable for some of his deeds. He is worthy of admiration for the fact that in spite of his advanced age, he is full of beans. The cult of personality he enjoyed on Tuesday is uncommon in Israeli political culture and contradicts all the values Peres preaches. What happens in North Korea should remain in North Korea.
     
    Like in North Korea?
    Peres celebrates 90th birthday / Noam (Dabul) Dvir
    Various guests honor Israeli president as he enters nonagenarian decade
    Full story
    The most irritating thing in Tuesday’s celebration was the exaggeration. The exaggerated praise: Peres, with all due respect, is not a social Albert Einstein like Clinton called him. He did not invent the theory of relativity, he did not invent science or nanotechnology, although he often mentions them in his speeches, both relevantly and irrelevantly.
     
    He is an extremely talented man who devoted his life to politics. Peres has been part of nearly every single thing that happened in the 65 years of the State of Israel, for better or for worse. He had great achievements. He made great mistakes. Sometimes it seems that he keeps on talking about the future because he would rather not deal with his past mistakes. A tempestuous political career, one of the longest and most fascinating in the world, was turned into kitsch, into barefoot girls doing rhythmic exercises to the sounds of “Give Peace a Chance.”
     
    Netanyahu delivered a speech in which he described himself as the contractor executing Peres’ vision. Peres dreamed of security and peace, and Netanyahu is doing just that. Netanyahu’s speech was an excellent example of the power of hypocrisy in politics. If Peres and Netanyahu are one and the same, a teacher and his student, why did they attack each other for so many years?
     
    What do Israelis understand when they hear such speeches? They understand that politics has nothing to do with a worldview. It’s all about personal ambition and ego. They are being led by people who are not serious (Clinton, slightly sarcastically, complimented Netanyahu for the praise he offered Peres. He said that in America such praise had ceased to exist).
     
    Megalomaniac production
    Although many words were said throughout the night, they skipped entire chapters in Peres’ career. They skipped his historic role as the father of settlements in the heart of the West Bank, the father of Ofra, Kedumim and Elon Moreh; they skipped the fact that until 1977, after being in politics for decades, Peres had stuck to rightist views, both on security-related issues and on social issues. He shifted to the left not because he had seen the light but because he had been sent to the opposition and felt he had to position himself against the Likud.
     
    They skipped his miserable year as prime minister, after the Rabin murder, during which he lost his ability to make decisions and did all he could to delay the Oslo process which he started. They skipped his willingness to serve as a fig leaf for Netanyahu’s policy on the Palestinian issue, while in private conversations he has very harsh things to say against it.
     

    One of Peres’ greatest virtues is his ability to foster a talented and effective team of assistants. This team put on a marvelous production on Tuesday night – too marvelous. As every bar mitzvah boy knows, a megalomaniac production can destroy the most sincere celebration.
     
    Peres is an excellent president, one of the best we’ve ever had. He is the most popular Israeli in the world – a strategic asset whose value cannot be measured. For all these things he deserves a big thank you, not a cult of personality.


  • RTT : Einstein avait raison !
    http://blogs.mediapart.fr/blog/roosevelt2012/100613/rtt-einstein-avait-raison

    En 1933, Albert Einstein expliquait que la cause fondamentale de la crise de 1929 venait d’un mauvais partage des gains de productivité réalisés grâce aux nouvelles organisations du travail mises en place par Taylor et Ford. Que dirait-il aujourd’hui alors que, depuis 40 ans, grâce aux robots, aux ordinateurs et à la formation, nous avons réalisés des gains de productivité colossaux ?

    Le partage du travail actuel (d’un côté des millions de salariés à temps plein dont la durée réelle du travail reste supérieure à 39 heures par semaine et, de l’autre, des millions de chômeurs à 0 heure) est-il le seul possible ? Non. Evidemment.

    http://blogs.mediapart.fr/files/media_248552/pdte.png

    #rtt #emploi #roosevelt2012 #chômage


  • Albert Einstein, un mythe, un homme

    http://youtu.be/xiBQtJLb-CE

    Truffé d’anecdotes et d’éléments inédits, ce portrait explique comment l’homme de science est devenu l’un des plus grands mythes du XXe siècle.

    « Je déteste la foule et les discours », disait Albert Einstein. Prix Nobel de physique, coqueluche des peintres de son vivant, il n’a rien pu faire pour éviter les honneurs...

    Composant avec des documents inédits, des images d’archives et des commentaires de Jean-Marc Levy Leblond, ce film fait apparaître les contradictions de la star et complète ainsi l’image laissée par ceux qui l’ont admiré ou jalousé.

    Aux « Archives Albert Einstein », inaugurées en 1982 à l’université hébraïque de Jérusalem, on reçoit régulièrement les derniers gadgets à l’effigie de la star. Ses carnets, lettres et livres sont conservés dans un pauvre couloir... Françoise Wolff redonne vie à la correspondance qu’Einstein entretenait avec les plus grands esprits de son temps, et les autres, ses admirateurs anonymes, à qui il répondait toujours personnellement.

    #einstein


  • Albert Einstein, un mythe, un homme

    http://youtu.be/xiBQtJLb-CE

    Truffé d’anecdotes et d’éléments inédits, ce portrait explique comment l’homme de science est devenu l’un des plus grands mythes du XXe siècle.

    « Je déteste la foule et les discours », disait Albert Einstein. Prix Nobel de physique, coqueluche des peintres de son vivant, il n’a rien pu faire pour éviter les honneurs...

    Composant avec des documents inédits, des images d’archives et des commentaires de Jean-Marc Levy Leblond, ce film fait apparaître les contradictions de la star et complète ainsi l’image laissée par ceux qui l’ont admiré ou jalousé.

    Aux « Archives Albert Einstein », inaugurées en 1982 à l’université hébraïque de Jérusalem, on reçoit régulièrement les derniers gadgets à l’effigie de la star. Ses carnets, lettres et livres sont conservés dans un pauvre couloir... Françoise Wolff redonne vie à la correspondance qu’Einstein entretenait avec les plus grands esprits de son temps, et les autres, ses admirateurs anonymes, à qui il répondait toujours personnellement.

    #einstein


  • J’ai toujours pensé que la pédagogie était à l’intersection de la théorie et de la pratique…

    La théorie, c’est quand on sait tout et que rien ne fonctionne. La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. Ici, nous avons réuni théorie et pratique : rien ne fonctionne... et personne ne sait pourquoi ! (Albert Einstein)

    #éducation #pédagogie


  • Einstein’s historic ‘God Letter’ written shortly before death up for auction — opening bid set for $3 million « MasterAdrian’s Weblog
    http://masteradrian.com/2012/10/08/einsteins-historic-god-letter-written-shortly-before-death-up-for-auct

    Einstein’s historic ‘God Letter’ written shortly before death up for auction — opening bid set for $3 million
    October 8, 2012
    Einstein’s historic ‘God Letter’ written shortly before death up for auction — opening bid set for $3 million
    Einstein’s private 1954 letter to philosopher Eric B. Gutkind called God a “product of human weaknesses” and said Bible stories were “pretty childish.”
    By Michael Walsh / NEW YORK DAILY NEWS
    Sunday, October 7, 2012, 9:36 AM
    Einstein’s private letter, never intended for public viewing, will be up for auction on eBay from Oct. 8 to 18.
    Einsteinletter.Com
    Einstein’s private letter, never intended for public viewing, will be up for auction on eBay from Oct. 8 to 18.

    One of the most celebrated minds of the 20th century tackled one of the most contentious topics of all-time – and now his thoughts are up for auction, with an opening bid set at $3 million.

    Albert Einstein penned some of his most trenchant critiques of religion in a letter to philosopher Eric B. Gutkind on Jan. 3, 1954, a year before he passed away.

    Auction Cause will auction Einstein’s “God Letter” on eBay from Oct. 8 to 18.

    The handwritten letter, in German, was Einstein’s response to Gutkind’s book “Choose Life: The Biblical Call to Revolt.” Although Einstein and Gutkind had a lot in common, in Einstein’s estimation, Einstein disagreed with several of Gutkind’s theological convictions.
    EINSTEIN7N_1_WEB

    AP
    Albert Einstein penned some of his most trenchant critiques of religion in a letter to philosopher Eric B. Gutkind on Jan. 3, 1954, a year before he passed away.

    The Word of God is for me nothing more than the expression and product of human weaknesses, the Bible a collection of honorable, but still primitive legends which are nevertheless pretty childish,” Einstein wrote from his home in Princeton, N.J.

    He claimed that no interpretation, no matter how sophisticated, could sway his stance.

    Einstein also responded to Gutkind’s written statements on Israel and the Jewish people. “Israel’s soul could not be hypnotized,” Gutkind wrote, “it never succumbed to hypnotic assaults. … The soul of Israel is incorruptible.”

    Einstein said that Judaism – like all other religions – is “an incarnation of the most childish superstitions.” He said that he is glad to belong to the Jewish people but that they have “no different quality for me than all other people.”

    “As far as my experience goes,” he continued, “they are also no better than other human groups, although they are protected from the worst cancers by a lack of power. Otherwise I cannot see anything ‘chosen’ about them.”

    Joan Stambaugh translated the portions of the letter quoted above into English.

    The letter – known to the scientific community for more than 50 years – will be auctioned with its original envelope, stamp and postmark.

    The letter was previously sold for $404,000 through Bloomsbury Auctions in London, reported The New York Times.

    In a different letter, dated March 24, 1954, Einstein rejected the notion of a personal god, but explained his sense of wonder that could be considered somewhat spiritual.

    “If something is in me,” Einstein wrote, “which can be called religious then it is the unbounded admiration for the structure of the world so far as our science can reveal it.”

    mwalsh@nydailynews.com


  • La folie sisyphienne de Kofi Annan selon Albert Einstein

    « La folie, c’est de faire toujours la même chose et de s’attendre à un résultat différent. » Albert Einstein

    L’universitaire Fawaz A. Gerges a absolument raison quand il conseille aux Syriens de ne pas « personnaliser » le débat en se focalisant trop sur la personne de Kofi Annan qui semble devenir depuis le dernier massacre de Treimsa, le bouc-émissaire de cette impuissance de la « communauté internationale » face à un vrai génocide en Syrie.

    Fawaz A. Gerges a raison aussi de rappeler aux Syriens que derrière l’arbre de Kofi Annan se cache la forêt des institutions internationales. En discréditant Kofi Annan, on risque tout simplement de discréditer ces institutions dont les Syriens ont inévitablement besoin. Contrairement au régime de Bachar la Chimère qui se targue désormais de pouvoir survire au-dessus de la légalité et de la légitimité.

    Rappelons cependant à Fawaz A. Gerges que la responsabilité de protéger est une responsabilité internationale collective que doit exercer le Conseil de sécurité en autorisant une intervention militaire, avec ou sans Kofi Annan, avec ou sans discernement des Syriens. Kofi Annan n’est pas un bouc-émissaire. Il est responsable d’un autre échec sanglant. Plus de 400 victimes ces trois derniers jours seulement.

    Lire la suite …

    http://chahidslimani.over-blog.com


  • The Mighty Mathematician You’ve Never Heard Of
    Amalie Noether
    http://www.nytimes.com/2012/03/27/science/emmy-noether-the-most-significant-mathematician-youve-never-heard-of.html

    Albert Einstein called her the most “significant” and “creative” female mathematician of all time, and others of her contemporaries were inclined to drop the modification by sex. She invented a theorem that united with magisterial concision two conceptual pillars of physics: symmetry in nature and the universal laws of conservation.

    http://graphics8.nytimes.com/images/2012/03/27/science/27ANGI/27ANGI-popup.jpg
    SPL/Photo Researchers

    #maths



  • Magazine l’Univers et ses mystères : Épisode 40 - La vitesse de la lumière

    http://www.youtube.com/watch?v=5VJfqkJYMjc&feature=colike

    http://www.youtube.com/watch?v=n960tNbcGXQ&feature=colike

    http://www.youtube.com/watch?v=GhpMWNcOYj8&feature=colike

    Il faut 1,3 secondes minimum pour n’importe quelle communication entre la Terre et la Lune.

    Plus nous regardons loin, plus nous voyageons dans le temps. Par exemple, ce que nous percevons de la nébuleuse du Crabe date de 6.500 ans, ce que nous percevons du centre galactique date de 26.000 ans, et ce que nous percevons de la galaxie d’Andromède date de 2.500.000 ans. Cela signifie que ce que nous pourrions percevoir d’une éventuelle communication extraterrestre n’aurait rien de simultané.

    On mesure la distance entre nous et les objets célestes en mesurant leur décalage au rouge. C’est en estimant la vitesse d’expansion de l’espace, les cosmolgistes ont pu estimer l’âge de l’Univers, c’est à dire 13 milliard et demi d’années-lumière. Au delà de cette sphère l’espace n’existe pas encore. L’espace est donc une conséquence de la lumière. Sans la lumière, il n’a pas de réalité. l’inflation de l’espace est plus rapide que la vitesse de la lumière.

    Plus on va vite, plus le temps s’écoule lentement. La preuve : le mesure du temps des satellites GPS doit être adaptée pour coïncider avec celle des utilisateurs.

    #magazine_l'univers_et_ses_mystères, #documentaire_scientifique, #astronomie, #astrophysique, #cosmos, #La_vitesse_de_la_lumière, #décalage_au_rouge, #Edwin_Hubble, #inflation_cosmique, #période_d'inflation, #Albert_Einstein, #Lene_Hau, #Stephen_Hawking, #Marc_Millis, #Michio_Kaku, #physique_de_l'impossible, #plier_l'espace, #trou_de_vers, #voyage_supraluminique, #Miguel_Alcubierre, #CERN, #Tau_Zero_Foundation, #voyage_interstellaire, #Amy_Mainzer

    Retour au menu de naviguation :
    http://seenthis.net/messages/58524




  • Le #neutrino a-t-il tué Einstein ? | Roud
    http://owni.fr/2011/09/26/neutrino-tue-einstein-sciences-physique-particule

    Des neutrinos plus rapides que la lumière, Einstein déshonoré ? Pas si vite, nous dit Tom Roud, qui éclaire cette découverte de quelques fondamentaux de physique des particules, et nous rappelle que la science est un temps long, exigeant maturation.

    #Science #Albert_Einstein #CERN #particule #physique_quantique #sciences #supernova