• Gazoduc South Stream : l’allemand Siemens livrera des équipements | Économie | RIA Novosti
    http://fr.ria.ru/business/20140404/200912024.html
    http://fr.ria.ru/images/19838/35/198383531.jpg

    Le groupe allemand Siemens fournira des équipements pour le tronçon sous-marin du gazoduc South Stream conformément à un contrat signé avec South Stream Transport B.V., a annoncé le groupe public russe Gazprom dans un communiqué.

    « South Stream Transport B.V. et Siemens AG ont signé un contrat sur la livraison de systèmes électrotechniques et de contrôle pour le tronçon sous-marin du gazoduc South Stream. Aux termes du contrat, Siemens AG livrera des équipements de télécommunications et des systèmes de contrôle automatique et de gestion pour les points d’arrivée à terre du gazoduc en Russie et en Bulgarie ainsi que des équipements pour les salles de contrôle centrale et de réserve de la société South Stream Transport », lit-on dans le communiqué.

    Gazprom ne précise pas le montant du contrat.

    Le gazoduc South Stream

    D’une capacité de 63 milliards de m³ de gaz par an, le projet South Stream est appelé à réduire la dépendance des fournisseurs et des consommateurs vis-à-vis des pays transitaires, en l’occurrence l’Ukraine. Le gazoduc, qui comprendra quatre conduites de 15,75 milliards de m³ chacune, doit atteindre sa pleine capacité en 2018. Une partie du pipeline passera par le fond de la mer Noire, dans les eaux territoriales turques, et reliera le littoral russe au littoral bulgare.

    Le projet est financé par le russe Gazprom (50%), l’italien Eni (20%), Wintershall et EDF (15% chacun)

    http://fr.ria.ru/images/19804/14/198041428.jpg

    #Gazprom
    #Gazoduc-South-Stream
    #Siemens-AG
    #Gazprom (50%), l’italien #Eni (20%), #Wintershall et #EDF (15%
    #mer-Noire
    #Turquie
    #Russie
    #Bulgarie
    #Ukraine

    • Une partie du pipeline passera par le fond de la mer Noire, dans les eaux territoriales turques, et reliera le littoral russe au littoral bulgare.

      Justement, avec l’annexion de la Crimée, la Russie va peut-être pouvoir revoir le tracé et faire des économies :) Ils avaient fait un accord avec la Turquie justement parce que l’Ukraine avait refusé l’utilisation de leur plateau continental à l’époque.