• Botched Israeli operation in Gaza endangers human rights groups - Palestinians

    If it turns out that the IDF invented a fictitious aid group for the operation, from now on it can be expected that every real new organization will find it difficult to be trusted by the authorities and residents in the Gaza Strip

    Amira Hass
    Nov 25, 2018

    https://www.haaretz.com/middle-east-news/palestinians/.premium-botched-israeli-operation-in-gaza-endangers-human-rights-groups-1.

    If members of the Israeli special operations force that Hamas exposed in the Gaza Strip this month indeed impersonated aid workers, as Walla news and the Israel Television News Company reported, it will reinforce and even retroactively justify Hamas’ longtime suspicions.
    Hamas has in the past claimed that, consciously or not, international humanitarian organizations assist Israel’s Shin Bet security service and the Israeli military.
    To really understand Israel and the Palestinians - subscribe to Haaretz
    This is exactly what the employees of foreign aid organizations, as well as Palestinian ones with some foreign staff, fear. A senior employee in one of these organizations told Haaretz that if Israel has abused the network of international or local aid groups, it could undermine the critical activities of organizations large and small: The Hamas government that controls the Gaza Strip might take precautions that will interfere with their entry into the Strip and their work.
    “No one will listen to the protest of a small organization on the exploitation of humanitarian activity,” he said. “Large organizations need to make their voices heard.”

    The bodies of four of the six men killed during an Israeli raid on Khan Younis in a hospital morgue in Gaza, on Sunday, November 11, 2018AFP
    Foreigners who entered the Gaza Strip last week reported more exacting questioning than usual at Hamas’ border control position and strict identity checks of passengers at checkpoints within the Strip.

    A Westerner who visits the Strip frequently told Haaretz they sense some suspicion on the part of ordinary Gazans toward foreigners — and not for the first time.
    What is interesting is that Palestinian media outlets did not publish the suspicions about the Israel special force impersonating aid workers: In other words, Hamas did not raise this claim publicly.
    According to versions heard in the Gaza Strip, the members of the unit carried forged Palestinian ID cards, presumably of Gazans, and said they had food distribution coupons. It also seems they spent a number of days in the Strip before they were exposed.
    Working for an aid organization is a logical and convenient cover story. As part of the strict limits on movement by Israel, foreigners and Palestinians who are not residents of the Strip, who work for international aid organizations (and foreign journalists) are among the few who receive entry permits into the Gaza Strip.

    Palestinian militants of Hamas’ military wing attend the funeral of seven Palestinians, killed during an Israeli special forces operation in the Gaza, in Khan Younis, on November 12, 2018.AFP
    Hamas senior official Moussa Abu Marzouk was quoted as hinting that the entry of the unit was made possible through a checkpoint of the Palestinian Authority, at the Erez border crossing.
    His statement fed the constant suspicions against the PA’s security services of cooperation and help for the Israeli security forces. But knowing how the official entry process into the Gaza Strip from Israel works raises doubts about the feasibility of this scenario.
    In addition to navigating the bureaucracy of Israel’s Coordinator of Government Activities in the Territories to obtain an entry permit from Israel, foreigners seeking to enter the Gaza Strip must also coordinate their travel in advance with the Hamas authorities.
    To enter officially through the Erez crossing, you must submit full identification details, including details on the purpose of the visit and the organization and identity of contact persons inside the Gaza Strip.
    >> How Hamas sold out Gaza for cash from Qatar and collaboration with Israel | Opinion
    The military unit’s entry through Erez would have required Israel to use the name of a well-known aid organization, which would not raise any suspicions. Did the Israel Defense Forces use the name of an organization such as UNRWA or an Italian aid group funded by the European Union, for example?
    And if it turns out that to carry out the mission, the IDF invented a fictitious aid group a long time ago, and in doing so received the help of COGAT, from now on it can be expected that every real new organization will find it difficult to be trusted by the authorities and residents in the Gaza Strip.
    Keep updated: Sign up to our newsletter
    Email* Sign up

    On entry to the Gaza Strip, those who receive permits go through four checkpoints: On the Israel side of the crossing, at the first registration position of the PA on the other side of the crossing, at the checkpoint of the PA police, which was once the Hamas checkpoint and was handed over to the PA about a year ago when it was attempted to establish a reconciliation government, and at the new registration position of Hamas, which has restarted operations these last few months.
    Even those bearing Palestinian identity cards — which according to reports the members of the unit carried — must pass through the posts of the PA and Hamas and answer questions. At the Hamas position, suitcases are not always checked, but a person who often enters the Gaza Strip told Haaretz that the check — even if only to search for alcohol — is always a risk to be taken into account.
    It is hard to believe that the members of the Israeli military unit would have entered Gaza without weapons, on one hand, or would have risked exposure, on the other, he said. 
    One gets the impression from media reports that Hamas and the IDF are both busy competing over who was humiliated more by the exposure of the unit’s operations. What is certain is that making humanitarian aid into a tool in the service of Israeli military intelligence contributes to the feeling of vulnerability and isolation of the Strip.


  • Enlevée à Gao par des hommes armés elle avait eu plus de chance en 2012

    Aubenas | Sophie Pétronin, miraculée de Gao
    http://www.ledauphine.com/ardeche/2012/05/17/sophie-petronin-miraculee-de-gao

    Sophie Pétronin . . . Le 5 avril, tout bascule. Des tirs éclatent à proximité de la résidence. Soudain, la terreur : dans le bâtiment voisin, Sophie assiste à l’enlèvement de sept diplomates algériens (dont le consul) par une bande d’islamistes, qui hissent le drapeau salafiste.

    #Sophie_Petronin #humanitaires #Gao #Mali #enlèvement


  • Le nombre d’"#humanitaires" stratèges militaires est devenu impressionnant,
    http://europe.newsweek.com/aleppo-no-fly-zone-bombing-assad-russia-uk-action-509921

    Such a strategy should consider the feasibility of a range of options—including the introduction of robust economic sanctions; the proper monitoring and recording of flight paths of military aircraft involved in assaults on civilian areas; the implementation of a no-fly zone that prevents attacks by helicopters on population centres (and which are estimated to cause 90 percent of civilian casualties); and the implementation of a “no-bombing zone” that answers any future air attacks by the Syrian regime with carefully targeted strikes against the regime’s military assets.

    #bombardements_humanitaires


  • Quand les humanitaires sont eux-mêmes victimes de violences sexuelles

    LONDRES, 18 septembre 2015 (IRIN) - En juillet dernier, #Megan_Nobert a publiquement raconté avoir été droguée et violée par un autre travailleur humanitaire alors qu’elle était en mission dans une base des Nations Unies au Soudan du Sud.

    http://www.irinnews.org/fr/report/102011/quand-les-humanitaires-sont-eux-m%C3%AAmes-victimes-de-violences-sexuelles

    #viol #culture_du_viol #humanitaires
    cc @odilon



  • Un #Israélien au maitien de la #paix de l’#ONU
    http://www.i24news.tv/fr/actu/israel/diplomatie-defense/44236-140918-un-israelien-au-maitien-de-la-paix-de-l-onu

    Un officier de l’armée israélienne est en passe de devenir le premier Israélien à rejoindre les forces de maintien de la paix de l’ONU, selon le site d’information Ynet.

    « Ceci est notre modeste contribution à la paix et la #sécurité dans le monde, et ce n’est que le début », a déclaré un responsable du ministère des Affaires étrangères cité par Ynet.

    L’officier israélien sera envoyé au quartier général de l’ONU à New York, où il s’occupera de l’organisation des équipements et des troupes situées dans les zones de #conflit à travers le monde.

    #Israël est connu pour ses interventions #humanitaires dans les régions frappées par des catastrophes naturelles ou des zones conflictuelles.

    #Israel

    • L’ONU est très compréhensive et pas rancunière du tout:

      Gaza : l’ONU annonce un accord tripartite pour la reconstruction
      16 septembre 2014
      http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=33303

      « Gaza doit être ouvert à la reconstruction et au relèvement et il faut répondre aux légitimes préoccupations sécuritaires s’agissant des produits à double usage », a insisté M. Serry [le Coordonnateur spécial des Nations Unies pour le processus de paix au Moyen-Orient]



  • Mobilis in mobili : des vies « en mobilité » au Sud : les « expats » de l’humanitaire au Timor-Leste et en Haïti

    http://eps.revues.org/4098

    un regard sans concession

    par Marie Redon

    « Le séisme du 12 janvier a semé encore plus d’ONG,
    pour le malheur profond d’Haïti. »
    Etudiant de Port-au-Prince, août 2010

    Log-Base, siège de la mission des Nations Unies, Port-au-Prince, le26 août 2010 :
    « Avez-vous de la monnaie s’il vous plaît ?
    Mais qu’est-ce que c’est ?
    Un billet de 500 gourdes, je voudrais des petites coupures si vous avez.
    « Gourdes », mais qu’est-ce que c’est ?
    La monnaie locale.
    Ah ! Il y a une monnaie locale ! Non, désolé, nous n’avons que des dollars ».

    Je me suis demandé d’où provenaient ces gens ignorant la monnaie en vigueur et attablés dans ce restaurant d’Haïti depuis plus de deux heures pour discuter, précisément, de l’avenir de ce pays : venaient-ils tout juste d’arriver et encore sous le coup du décalage horaire ou bien vivaient-ils dans un autre monde ? Et si oui, lequel ?

    je sais pas quel tag mettre...

    • excellent papier sur les #expats #humanitaires

      depuis la Seconde Guerre mondiale et plus encore à partir des années 1980, on voit émerger une nébuleuse internationale, si ce n’est transnationale, composée de représentants des États, des organisations intergouvernementales ou non gouvernementales. Cette toile est tissée de relations d’interdépendances, d’intérêts communs, mais aussi de mobilités qui font se croiser à Dili des personnes qui se sont rencontrées en Haïti. Les articulations de ce réseau sont faites d’individus vivant en mobilité, d’un pays du Sud à l’autre.

      (...) En août 2010, un membre de l’ONU, originaire d’Argentine, déclarait : « Tu sais, je vais bientôt quitter #Haïti …. Je viens de m’acheter une Ferrari et une maison aux Canaries avec vue sur la mer »

      #ong #nations_unies


  • « Harcèlement policier des migrants à Calais » (#Migreurop et autres organisations signataires)
    http://www.migreurop.org/article2248.html

    Le rapport du #Défenseur_des_droits, accablant pour les forces de #police, méritait mieux qu’un simulacre d’enquête de l’I#GPN et les réponses indigentes d’un directeur de cabinet.

    La situation de ces #migrants, qui ne sont là que parce qu’ils fuient #guerre et insécurité dans leur pays et viennent à la recherche d’une protection, mérite mieux que quelques aménagements #humanitaires de pure apparence.

    #sans-papiers #Calais #harcèlement


  • #Israël : tristes #législatives et #prostitution #médiatique !

    http://www.argotheme.com/organecyberpresse/spip.php?article1602

    La question palestinienne : sans surprise !

    Les israéliens votent à droite, et il ne faut pas dire que c’est un choix #capitaliste ou argentier. Faute de subir l’accusation d’ #antisémitisme, il ne faut même pas parler des #banquiers qui soutiennent les parfaits « #Kiboutz ». Vivre avec un #climat de #guerre éternelle, en planifiant des attaques préventives contre l’ #Iran, le #Liban, en exécutant des individus isolés ou sans penser aux #enfants et même des #humanitaires venant aider les palestiniens, telle la réalité politique israélienne...


  • #SOUDAN : #Jalila Khamis attend son #exécution

    http://www.argotheme.com/organecyberpresse/spip.php?article1518
    Une #Femme à sauver des griffes de la pire #dictature arabo-africaine !

    Arrêtée le 14 Mars 2012, en plein nuit à 2 heures du matin, dans sa maison d’où elle a été emportée portant encore ses vêtements de sommeil, Jalila Khamis Kuku est détenue en attente d’exécution à la prison des femmes d’Omdurman à #Khartoum, au #Soudan. Les #humanitaires mobilisés pour son cas n’arrivent pas à se faire entendre et il est urgent…

    Voir en ligne : SIGNER la #pétition POUR JALILA sur #AVAAZ


  • #2ème semaine pour #2000 #grévistes de la #faim

    http://www.argotheme.com/organecyberpresse/spip.php?article1276

    … si ça ne dit rien aux #organisations comme l’ #ONU, aux #médias et aux #politiciens, c’est parce vous ne savez pas vous aussi !

    _Dans l’indifférence des #humanitaires, des médias, et des politiques du monde entier, quelques 2000 #grévistesdelafaim terminent, collectivement, leur seconde semaine. Ils ont entamé leur grève le 17 avril. Et pour quoi tant d’insensibilité inhumaine, et ce en dépit que le fait est un record unique dans l’histoire des terriens ? Parce que c’est le conflit du #Proche-Orient, parce que ce sont des #palestiniens._

    Le 1er article publié sur #POPULI-SCOOP : CONSULTER LE #PORTRAIT DU MENEUR DE CETTE GREVE


  • #Algérie : 40 islamo-terroristes contre les otages de Gao.

    http://goo.gl/haRuy

    Les #otages, les #réseaux #humanitaires et tenants de « #qui-tue-qui ? », pour libérer 40 #criminels.

    Une liste des 40 terroristes algériens, condamnés par la #justice, a été proposée, par les preneurs d’otages, dans un échange contre les enlevés du consulat de Gao au #Mali. Elle renferme les pires tueurs qui ont signé les plus funestes actes.


    • Bizarre, pourtant j’ai lu une info de @pierre1 qui nous mettait en garde contre la propagande. J’comprends plus rien, plus rien du tout !!

      Alors c’est pas les palestiniens les méchants ? Ce serait les israéliens ? Est-ce que la mort des 9 gars ne serait pas un truc de plus bidonné par les arabes pour faire passer l’armée la plus démocratique du monde (Tsahal, c’est comme ça que botul le bon la décrit) pour une bande de méchants alors que ce sont les gentils ?
      Ah, propagande encore de ces satanés palestiniens qui prétendent encore être des victimes de la seule démocratie de la région !!

      Y’en a marre, ils avaient réussit à me faire croire que Avigdor Liberman n’était pas un humaniste, je suis tombé dans le panneau une fois, pas deux.
      #nakba #palestine #vol #génocide #crimes_contre_l_humanité

    • Butadaie, pourquoi crois-tu que je l’avais publié ? Pour accréditer la version d’Israël qui voulait faire croire que toute image en défaveur d’Israël était un montage travaillé ?

      Bien sûr, je crois que les deux camps font un travail de désinformation. Ceci dit, il y a aussi des acteurs dans les deux camps qui cherchent une solution pacifique au conflit. C’est à ces gens-là qu’il faut rendre hommage, sans cesser de dénoncer ceux qui font tout pour que la situation empire.

      En ce qui concerne les 9 humanitaires de la flottille « Free Palestine », j’ai trouvé ridicule qu’elle cherche à forcer le blocus sur Gaza. Autant mettre sa main dans le feu pour dire « le feu m’a brûlé ». Alors quand il y a 9 tués, on devrait avoir suffisamment de pudeur pour ne pas faire le V de la victoire. C’est galvauder la vie des victimes, si tu veux mon avis. L’humanitaire est suffisamment en péril comme ça, pour ne pas offrir leur vie pour rien, comme des trompes-la-mort dans des actions inconsidérées.

      Si Tsahal est responsable, il y a aussi des responsabilités à chercher chez ceux qui ont organiser la flottille. Ils n’avaient pas blanc seing pour risquer la vie de ces gens.

    • @Pierre1, moi je crois qu’un seul camp fait un travail de désinformation, c’est le camp israélien. Le camp palestinien ne fait …. rien, car il n’a AUCUN pouvoir. C’est pourquoi des zozos comme moi font de temps en temps de la ré-information, quelque fois avec le sourire, quelque fois en hurlant, mais toujours dans le but de montrer au monde la sauvagerie israélienne.

      Ceux qui cherchent une solution au conflit ne sont pas dans les deux camps, ils sont dans le camp unique des êtres humains : pas de race, pas de nationalité, pas de religion, pas de connerie, que des êtres humains.

      Moi je n’ai pas trouvé ridicule que la flottille cherche à forcer ce blocus inhumain, comme je n’ai pas trouvé ridicule après coup que des êtres humains sauvent d’autres êtres humains en 1940 parce que ces derniers étaient juifs. Toi tu penses que le feu t’a brûlé quand tu prends un peu de courage, moi je regarde les mecs et j’admire. Ils n’ont rien à gagner, ils n’ont rien à attendre en retour si ce n’est l’espoir d’arrêter le supplice et l’enfermement dans un camp de concentration de plus d’un million de femmes et d’enfants et ils vont donner leur vie pour ça.

      @pierre1, toi tu penses que leur vie ont été données pour rien, moi je pense que la vie de Jean Moulin n’a pas été donnée pour rien, que la vie de toute résistance à l’ignominie n’est jamais donnée pour rien.

      Enfin @pierre1, je crois que je te l’avais déjà demandé : peux-tu, à la place de « tsahal » utiliser le terme approprié selon l’ONU qui est « armée d’occupation » ? Merci.
      #nakba #palestine #génocide #antisémitisme

    • Imaginez un blocus qui emprisonne votre village, votre quartier, votre région ou votre pays...
      Pour vous soumettre à la mendicité...
      Et pour, après des générations, l’extermination.
      Le colonialisme des Amériques a similitude avec celui israélien de notre époque.
      Il y a celui qui a prétendu, au 19è siècle en Afrique et ailleurs, civiliser les indigènes, dans son genre il a fait des auxiliaires (harkis) qui se sont révoltés...

    • Salut butadaie, si j’utilise tsahal au lieu « d’armée d’occupation », c’est parce que tsahal désigne bien cette armée d’occupation là. C’est comme si tu me demandais de ne plus citer « Israël » lorsque je parle du pays responsable de la nakba.

      En ce qui concerne les 9 morts de la flottille, je pense effectivement qu’ils sont morts pour rien. Plus personne n’en parle, ça n’a été qu’un feu de paille. Si tu considères le contraire et qu’ils ont été des « martyrs », tu devrais citer leur nom à chaque fois que tu en parles.

      Il y aura toujours un point de vue israélien et un point de vue palestinien, de la même manière qu’il y a un point de vue extérieur à ces deux points de vue. Si on veut être objectif, il faut considérer tous les points de vue. Il y a des salauds et des braves types dans tous les camps, et ce n’est que normal puisque ce sont des êtres humains. C’est précisément parce qu’Israël ne considère que sont point de vue comme référence que sa politique à l’égard des palestiniens est une politique raciste.

      Si seul le rapport de force est pris en compte pour qualifier les coupables et les victimes, alors tôt ou tard les palestiniens seront coupables aussi. Moi je ne rentre pas dans ce jeu-là. Pour moi, il y a des actes inéquitables ou pas. C’est ceux-là que je dénonce en tant qu’humaniste. Dans mon jeune temps, je suis devenu objecteur de conscience (je suis passé devant un tribunal militaire). Je n’ai pas changé depuis.


  • Open data, gestion de crise et action humanitaire, Le « web humanitaire » est déjà une réalité | Grotius International
    http://www.grotius.fr/open-data-gestion-de-crise-et-action-humanitaire-le-%c2%ab-web-humanitaire-%

    Ces plates-formes sont basées majoritairement sur des logiciels libres. L’ouverture du code source a permis à des centaines de développeurs de les améliorer, et de les faire évoluer au gré des contraintes techniques, géographiques ou politiques. Cette liberté permet aussi à des pays en développement d’intégrer ces outils à leur chaîne de communication, bien qu’elle incite à plus de transparence et de coopération entre les administrations et les citoyens.

    CrisisMappers est une autre communauté se focalisant uniquement sur l’aspect cartographique. Elle agrège toutes les sources de données cartographiques sur les régions touchées par la crise. Il y a une constante activité de veille des données exploitables. Avant les crises, les fournisseurs potentiels ou les jeux de données existants étaient indexés pour permettre une plus grande réactivité aux incidents. Au moment de la crise, ce sont des dizaines de professionnels et de passionnés de la cartographie qui se fédèrent pour apporter leur aide en ligne.

    OpenStreetMap, quant à lui, est un projet de cartographie libre rassemblant bientôt près de 500 000 contributeurs. Ce projet est né parce que la plupart des cartes ne sont pas libres, ni ouvertes. OpenStreetMap aide à la création cartographique collaborative tout comme le projet Wikipedia collecte des informations collaboratives culturelles. Ces cartes sont créées à partir de photos aériennes ou satellitaires libres, de « cartoparties » ou d’import de jeux de données libres

    #internet #cartographie #humanitaires