Chahid

Chahid Slimani, Universitaire, Citoyen du monde, épris de Vérité, de Liberté, de Justice, d’Amour, de Beauté et de Thé à la menthe !

  • The Purge VII : « Qui est Charlie ? » d’Emmanuel Todd ou cette France qui crache sur la religion des faibles

    Vient de paraitre ce matin le dernier livre de l’historien et anthropologue français Emmanuel Todd, Qui est Charlie ? Sociologie d’une crise religieuse. L’un des rares penseurs français à maintenir encore le cap. Les autres ont déjà perdu ou vendu leur âme à Washington, à Moscou, à Tel-Aviv, à Téhéran ou à Riyad.

    Stimulé par mon thé à la menthe, j’ai donc décidé de terminer aujourd’hui même la lecture de ce livre tant attendu vu la qualité scientifique et humaine de son auteur, un juif humaniste. Ce que je retiens de ma première lecture me semble assez suffisant pour vous recommander sa lecture si vous n’êtes pas Charlie.

    Lire la suite http://chahidslimani.over-blog.com/2015/05/the-purge-vii-qui-est-charlie-d-emmanuel-todd-ou-cette-fran


  • Arabie Saoudite et Iran : Leurs victoires à la Pyrrhus…

    « Encore une victoire comme celle-là, et nous sommes perdus. », s’alarmait le chef de guerre grec Pyrrhus, roi d’Épire après une victoire très coûteuse sur les Romains. Avec 30.000 hommes et une vingtaine d’éléphants, il a pu vaincre les Romains en 280 av. J.-C., mais il a subi d’immenses pertes. À ceux qui le félicitent, Pyrrhus, blessé au bras, répond : « Si nous remportons encore une victoire sur les Romains, nous sommes perdus. » .

    Lire la suite http://chahidslimani.over-blog.com/2015/04/arabie-saoudite-et-iran-leurs-victoires-a-la-pyrrhus.html


  • La réponse du perroquet Laverdure à Roger Cukierman et aux « autres »…

    « Toutes les violences aujourd’hui sont commises par des jeunes musulmans. » Roger Cukierman, Président du CRIF.

    La société française et Roger Cukierman et ses béquilles, les Finkielkraut, les BHL, les Zemmour, les Houellebecq et tutti quanti, me font penser au roman de Raymond Quenelle, pardon, Queneau, Zazie dans le métro, paru en 1959.

    Queneau, sorcier du langage et des jeux qu’il permet, raconte la visite à Paris de la petite Zazie qui n’a jamais vu ou pris le métro et qui ne pourra pas le faire durant son séjour. Le roman est peuplé de ces personnages si chers au réalisateur et écrivain japonais Hayao Miyazaki. Des gens qui passent plus de temps à parler qu’à agir – certes, les Cukierman parlent en France et agissent en Palestine — dont l’étonnant Laverdure, le perroquet du café restaurant « La cave », au-dessus duquel vit Gabriel l’oncle de la petite Zazie, dans un appartement prêté par Turandot, gérant du bar.

    Le personnage le plus sinistre a plusieurs noms et facettes. Il est Pédro-Surplus, Trouscaillon, Bertin Poirée ou Aroun Arachide. Perfide, menteur, violeur et assassin, il se présente surtout comme « prince de ce monde ». Un peu comme se présenterait un élu « du peuple élu ».

    Laverdure, notre perroquet, passe son temps à s’apitoyer sur sa condition et la condition de l’homme captif de sa langue. Doué de la parole, il répète souvent « Tu causes, tu causes, c’est tout ce que tu sais faire. ». Irrité, il va jusqu’à projeter un excrément frais hors de sa cage.

    Lire la suite http://chahidslimani.over-blog.com/2015/02/la-reponse-du-perroquet-laverdure-a-roger-cukierman-et-aux-


  • Cogito de la servitude volontaire : « Je suis américain, donc je suis. » …

    « La liberté est un mot qui chante plus qu’il ne parle. » Paul Valéry

    Les derniers événements qui ont ensanglanté et secoué la France, et la propagande que subissent les Français depuis, m’ont rappelé un reproche de Spinoza qui considérait que la conscience de la liberté de l’homme n’est qu’un leurre, car de la même manière qu’une pierre pourrait se croire libre parce qu’elle tombe sans obstacle dans le vide – alors qu’elle y est déterminée par la loi de la chute des corps –, l’homme s’imagine décider de ses actes en ignorant les processus qui ont motivé ses choix.

    1- « Je suis Obama, donc je suis »…
    2- « Je suis le 11 septembre, donc je suis »…
    3- « Je suis Pearl Harbour, donc je suis »…
    4- « Je bêle, donc je suis »…

    1- « Je suis Obama, donc je suis »…

    Encore une fois la prière des Français a été vaine. Arès l’américain, Dieu de la guerre et de la destruction n’a pas répondu. « Pourquoi le président américain n’est-il pas venu rendre hommage aux victimes des attentats qui ont endeuillé la France ? ». Cette question existentielle tourmente toujours la France.

    Lire la suite http://chahidslimani.over-blog.com/2015/02/cogito-de-la-servitude-volontaire-je-suis-americain-donc-je


  • The purge (VI) : Demi-dieux contre « singes tueurs »...

    « Notre émotion ne doit pas paralyser notre raison, comme notre raison ne doit pas atténuer notre émotion » Edgar Morin, le 08 janvier 2015.

    J’ai appris hier que le criminel de guerre Benjamin Netanyahu sera présent aujourd’hui à la « marche républicaine » organisée à Paris. Depuis, je cherche à comprendre, quelle civilisation et quelle liberté d’expression va défendre ce fou génocidaire qui bombarde des écoles et des hôpitaux ?

    Cette question me tarauda longtemps : pourquoi les Occidentaux de tradition judéo-chrétienne haïssent-ils tant les musulmans ? Durant ces dernières années je me suis forgé ma propre réflexion et donc réponse : parce qu’ils se considèrent comme des demi-dieux menacés par des « singes tueurs ».

    1- Les « singes tueurs », ce sont les autres…
    2- Edgar Morin a tout compris !
    3- Humour, balles et humiliation…

    1- Les « singes tueurs », ce sont les autres…

    On attribue souvent à Robert Ardrey la théorie du « singe tueur » en se basant sur son célèbre livre African Genesis publié en 1961, alors que c’est l’anthropologue australien Raymond Dart , directeur de l’école d’anatomie à l’université du Witwatersrand, qui a le premier évoqué ce fameux prédateur qui sommeille en chacun de nous, condamnant l’homme à une agressivité permanente et à une recherche irrationnelle, autodestructrice et inexorable de la mort pour la mort.

    Lire la suite http://chahidslimani.over-blog.com/2015/01/the-purge-vi-demi-dieux-contre-singes-tueurs-0.html


  • Terre des hommes : The Endless River des Pink Floyd et leur engagement mémorable pour la Palestine, la liberté, la justice et l’amour…

    Le mythique groupe Pink Floyd, le groupe de rock progressif et psychédélique britannique formé en 1965 à Londres, qui a bercé notre enfance, adolescence et jeunesse, vient de sortir le 10 novembre 2014 son quinzième et sûrement dernier album, The Endless River. Un hommage émouvant à Rick Wright, claviériste du groupe, disparu en 2008 suite à un cancer.

    Hymne à l’espérance…

    Cette œuvre est un beau et passionnant voyage sur le chemin de l’enfance de l’homme. Le chemin de l’espérance. Le chemin des mille rêveries confuses mais délicieuses comme dirait Rousseau (Les rêveries du promeneur solitaire).

    Lire la suite http://chahidslimani.over-blog.com/2014/12/terre-des-hommes-the-endless-river-des-pink-floyd-et-leur-e


  • L’âne de Troie (II) : L’exécution lâche du britannique Alan Hennning, Cui bono ?

    « Faut comprendre ! On vous explique bien trop de choses ! Voilà le malheur ! Cherchez donc à comprendre ! Faites un effort ! » Céline, Voyage au bout de la nuit.

    Dans un récent article « L’âne de Troie (I) : Al-Baghdadi, Al-Maliki, Soleimani et le fil de Mu’awiyya … » j’accusais les Ayatollahs iraniens et le régime de Bachar Assad d’avoir créé, armé et financé les miliciens de l’« Etat islamique », et le commandant des forces d’élites iraniennes, Al-Qods, Qassem Soleimani, de les diriger.

    Oublions la propagande et la funeste rhétorique des uns et des autres. Les Occidentaux, les Russes, le régime Assad, Ali Khamenei, Hassan Nasrallah, Thierry Meyssan et tutti quanti.

    Tel un Cicéron , posons une seule et légitime question qui doit retentir au milieu de ce fracas de mensonges : Cui bono ? (À qui profite le crime ?)

    Lire la suite http://chahidslimani.over-blog.com/2014/10/l-ane-de-troie-ii-l-execution-lache-du-britannique-alan-hen


  • Edwy Plenel pour les musulmans, le pogrome virtuel commence…

    En publiant demain son livre Pour les musulmans (Ed La Découverte), Edwy Plenel sait très bien qu’il va être éternellement banni du troupeau. Certes, il pouvait l’être pour d’autres raisons ou révélations, mais les Français tolèrent la bêtise politique, voire économique, mais jamais religieuse, donc culturelle. La France et les Français sont intolérants envers la culture des autres sauf quand il s’agit de la culture américaine, devant laquelle s’agenouille la fameuse « exception culturelle » . En France, Marvel et ses personnages Captain America, et Iron Man, sont plus influent que le ministère de la culture.

    Mais stigmatiser la France ou les Français, est un exercice qui ne peut être, je le sais, que de mauvaise foi. Nous sommes tous aussi orgueilleux, intolérants, racistes et xénophobes que nos amis Français. Il s’agit seulement de rappeler aux Français leur condition imparfaite comme toute condition humaine.

    1- Alain Finkielkraut et les autres « assholes » de la décomposition culturelle et morale…
    2- Que le pogrome virtuel commence…

    1- Alain Finkielkraut et les autres « assholes » de la décomposition culturelle et morale…

    Comme toute société en décomposition, on comprend pourquoi la société française a besoin d’un bouc émissaire. La minorité musulmane en France, se trouve au mauvais lieu, au mauvais moment. De son épopée colonialiste, la France n’a apporté et appris que de mauvaises valeurs. La barbarie, le racisme, la xénophobie etc.

    Edwy Plenel, ne dit pas tout haut ce que pensent les autres tout bas. Bien au contraire, il dit ce que les autres ne peuvent penser penser, aveuglés par la haine de l’autre. Oui, il est bien question de haine, car quand je regarde le visage d’un politicien français, d’un journaliste, d’un intellectuel ou d’un artiste, je ne vois plus de l’orgueil français mais une simple haine. L’orgueil français a déjà été brisé quand les Français on découvert leur chute libre économiquement, géopolitiquement et culturellement. L’orgueil perdu, fouetter un bouc émissaire devient une passion, un passe-temps culturel...

    Lire la suite http://chahidslimani.over-blog.com/2014/09/edwy-plenel-pour-les-musulmans-le-pogrome-virtuel-commence.


  • L’âne de Troie (I) : Al-Baghdadi, Al-Maliki, Soleimani et le fil de Mu’awiyya …

    « Faut comprendre ! On vous explique bien trop de choses ! Voilà le malheur ! Cherchez donc à comprendre ! Faites un effort ! » Céline, Voyage au bout de la nuit.

    La ruse meurtrière des Grecs en introduisant un cheval en bois creux au cœur même de Troie et des Troyens, surprend et fascine l’imagination depuis qu’Homère a inventé ce mythe. Les Judéo-chrétiens devenus « Occidentaux » depuis, ont néanmoins le mérite d’avoir rendu le mythe réalité. Chaque génération, chaque région, chaque conflit, un âne en bois détruit Troie ou Babylone des autres civilisations au nom de la monarchie chrétienne universelle qui gouverne le monde depuis Hernán Cortés .

    Le fondateur de la dynastie omeyyade Mu’awiyya, fin stratège, gardait toujours avec ses ennemis un canal de raccord invisible qui lui permettait de renouer le contact et les négociations le moment venu. On parle alors dans la tradition arabe d’un « fil de Mu’awiyya » خيط معاوية.

    1- Nouri Al-Maliki, cravate ou collier ?
    2- Al-Baghdadi, bûcheron de l’obscurité.
    3- Qassem Soleimani et son boomerang.
    4- Quand les Ayatollahs iraniens instrumentalisent la peur contre les Chiites arabes.
    5- Qui veut vider le monde arabe de ses Chrétiens après ses Juifs ?

    1- Nouri Al-Maliki, cravate ou collier ?

    Les Iraquiens se sont rendus compte de l’ampleur du rôle machiavélique joué par l’âne de Troie iranien Nouri Al-Maliki, qui n’avait depuis le début qu’une seule mission dictée par l’ayatollah iranien Ali Khamenei : affaiblir l’Iraq et le diviser.

    L’occupant américain avait aussi besoin de cet homme de paille pour maintenir son canal, son fil de Mu’awiyya, avec les Iraniens. Américains et Iraniens se sont mis d’accord en 2006 pour que Maliki soit l’homme de leur réconciliation qui annonce la fin de l’Iraq historique. Un rôle joué aujourd’hui par les fanatiques de l’ « Etat islamique ».

    Ce que Nouri Al-Maliki n’a pas compris ou digéré c’est que les Américains et les Iraniens ont choisi un autre âne de Troie, Abou Bakr al-Baghdadi, pour un dessein encore plus global : ruiner et diviser la Syrie, l’Iraq et l’Egypte.

    2- Al-Baghdadi, bûcheron de l’obscurité.

    On ignore comment les fantomatiques fanatiques de l’ « Etat islamique » ont envahi un Iraq surarmé et sous surveillance occidentale et iranienne 24/24, ni comment ils sont en train de le quitter. Des fantômes ont vaincu l’armée iraquienne, puis aujourd’hui, les Américains et les milices iraniennes en Iraq disent chasser facilement les mêmes fantômes.

    Il est intriguant de remarquer que toutes les victimes du sanguinaire Al-Baghdadi sont des Sunnites ou des Chrétiens. On oublie souvent de préciser que les Kurdes sont aussi sunnites. Fallait-il massacrer tous ces innocents pour que le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, déclare « Si les Occidentaux veulent combattre l’État islamique ils devront serrer la main d’Assad ». Tout ça pour ça !

    Dans cette barbarie de géopolitique entre Russes, Iraniens, Saoudiens et Occidentaux, la vie humaine est-elle si insignifiante ?

    3- Qassem Soleimani et son boomerang.

    Que le commandant des forces d’élites iraniennes, (…)

    Lire la suite http://chahidslimani.over-blog.com/2014/09/l-ane-de-troie-i-al-baghdadi-al-maliki-soleimani-et-le-fil-


  • Le parc des fous adorateurs de Saint Poutine en France…

    Malgré le respect critique que j’ai pour le président russe Vladimir Poutine, il m’arrive de me demander « mais dans quel parc de fous, va-t-il chercher ses comédiens adorateurs ? »

    Si Vladimir Poutine collectionne parmi ses vassaux et ses alliés, les plus « honorables » dictateurs, putschistes, criminels de guerre et ayatollahs fanatiques de notre planète, il peut aussi se satisfaire d’être adoré en France et ailleurs par un panier de crabes fascistes, racistes, islamophobes, sunnitophobes, homophobes etc.

    1- La Croisade de Philippe Cœur de Lion…
    2- La Civilisation de l’inceste…

    1- La Croisade de Philippe Cœur de Lion

    L’hebdomadaire sans valeurs Valeurs Actuelles, publie ce matin, en plus de sa nauséabonde couverture « Najat Vallaud-Belkacem, "L’ayatollah" », un entretien avec le président du Mouvement pour la France ( NDR chrétienne) Philippe de Villiers, dans lequel nous avons droit à une terminologie fasciste si familière à Poutine, comme les fameux « nettoyer », « raser », « patriote » etc.

    Philippe de Villiers, fervent catholique qui doit regretter d’avoir raté l’époque des Croisades, après avoir fait l’éloge de celui qui a accepté la création à Moscou et en Crimée, la fameuse Crimée, de deux versions inspirées de son parc de loisirs vendéen du Puy du Fou, fait appel à son démon « patriote » qui lui inspire de « nettoyer les banlieues ».

    « Il se comporte comme un vrai chef d’État, patriote, cherchant à restaurer les valeurs politiques, culturelles et morales de la grande Russie (...). Il est l’homme qui fait sortir la Russie de l’ère communiste et qui lui rend sa grandeur (...). Poutine est assurément le plus grand chef d’État actuel » affirme notre cher Braveheart !

    « Quitte à se battre, il vaudrait mieux le faire contre le califat irakien que contre Poutine, qui est le seul chef d’État à faire reculer l’islamisme. Mais il ne faut pas oublier la défense de notre territoire. La France devra bientôt envoyer l’armée “nettoyer” les banlieues où le djihad se prépare » ajoute Philippe Cœur de Lion.

    2- La Civilisation de l’inceste…

    Aujourd’hui, le Seigneur Philippe de Villiers retiré de la politique...

    Lire la suite http://chahidslimani.over-blog.com/2014/09/le-parc-des-fous-adorateurs-de-saint-poutine-en-france.html


  • Gaza 2014 : le silence coûteux et hypocrite de Vladimir Poutine…

    Vladimir Poutine et la nouvelle Russie n’ont aucune vision stratégique du monde, ils font juste du chantage pour que le prix monte. Chaque dossier ou conflit dont ils tirent les ficelles avec les Occidentaux , a son prix. Le silence de Poutine ou sa rhétorique, sa passivité ou son action, tout a un prix, il faut juste savoir négocier. Au lendemain de 1945, le monde était déjà l’otage de deux puissances rapaces, sanguinaires et hypocrites.

    1- Quand Rabbi Yitzhak Yosef et son « peuple juif » bénissent Poutine…
    2- Poutine et les gouverneurs militaires, une longue histoire…

    1- Quand Rabbi Yitzhak Yosef et son « peuple juif » bénissent Poutine…

    Lors d’une réunion à Moscou avec une délégation de grands rabbins et des représentants du Centre rabbinique européen, Vladimir Poutine en commentant le dernier génocide israélien à Gaza, était pour la première fois aussi clair : « Je soutiens le combat d’Israël qui vise à protéger ses citoyens »

    Lire la suite http://chahidslimani.over-blog.com/2014/08/gaza-2014-le-silence-couteux-et-hypocrite-de-vladimir-pouti


  • La France du scooter-man pleure ses enfants tombés au nom de la barbarie sioniste…

    « Les êtres vont d’une comédie vers une autre. Entre-temps la pièce n’est pas montée, ils n’en discernent pas encore les contours, leur rôle propice, alors ils restent là, les bras ballants, devant l’événement, les instincts repliés comme un parapluie, branlochants d’incohérence, réduits à eux-mêmes, c’est-à-dire à rien. Vaches sans train. » Céline

    Le président au scooter et son premier ministre qui ressemble à Boris Karloff quand il joue le monstre, sont en deuil, sérieusement en deuil. Un frère est tombé. Deux autres sont toujours hospitalisés. Le soldat franco-israélien de Lyon, Jordan Bensemoun, est tué lundi à Gaza. Il se promenait là-bas. Deux autres soldats franco-israéliens ont été blessés aussi. Ils plantaient des oliviers. Une journée noire pour la France du CRIF, seul pays au monde qui interdit les manifestations pro-Gaza, et qui condamne des manifestants à des peines de prison ferme .

    Célèbre en France et ailleurs pour ses petites phrases légères, François Hollande, plus sérieux cette fois-ci, avait déclaré vendredi dernier qu’il ne peut « pas y avoir d’importation du conflit israélo-palestinien » en France. Comprenez que le chef d’Etat français préfère plutôt la méthode Arno Klarsfeld . Se rendre sur place, s’enrôler dans l’armée israélienne et aller « kill em all ! », les « petits serpents palestiniens » comme a déclaré la politicienne israélienne, membre de la Knesset pour le parti Le Foyer juif, Ayelet Shaked .

    Des « enfants de la patrie », projets de criminels de guerre, que la France va sans scrupule célébrer sur place en Israël. Sur le site de l’Ambassade de France à Tel-Aviv on découvre l’ampleur de la méthode Arno Klarsfeld. Dans « une ambiance détendue et informelle », l’Ambassadeur de France en Israël, Patrick Maisonnave, adresse ses vœux pour l’an 2014 aux jeunes soldats franco-israéliens, écoute leurs témoignages sur leur aliya, leur intégration en Israël, leur attachement à la France et le choix qu’ils ont fait en rejoignant les rangs de Tsahal.

    Lire la suite http://chahidslimani.over-blog.com/2014/07/la-france-du-scooter-man-pleure-ses-enfants-tombes-au-nom-d


  • The purge V : l’autopsie de Beethoven, autopsie d’un Occident originellement rapace…

    Dans son livre On ne meurt qu’une fois mais c’est pour si longtemps , le médecin urgentiste Patrick Pelloux raconte une macabre histoire autour de l’autopsie de Beethoven : « Pendant l’autopsie, les médecins se sont cachés derrière des bâches. Ils brisent alors le crâne et en volent des morceaux, comme une bande de voyous pillant un lieu historique ». Une collection de fragments du crâne de Beethoven, a été dévoilée récemment chez un homme d’affaires américain, me rappelant aussi que des fragments des organes de la Venus Hottentote déclarés disparus du Musée de l’Homme depuis 1980, circulent toujours entre les capitales occidentales, alors que la France a officiellement restitué son corps à l’Afrique du Sud en 2002, nous révélant à quel point le profit a toujours été avant l’homme, avant la mémoire et avant l’œuvre en Occident. Une valeur qui, semble-t-il, a rendu l’Occident aussi riche, aussi prospère et aussi puissant qu’aucune autre civilisation. Une valeur mercantile que l’Eglise chrétienne appelait autrefois « croisades », « évangélisation de l’Amérique Latine » etc. , et que les Américains appellent aujourd’hui « le rêve américain ».

    Du narcissisme occidental légendaire, deux Narcisse, André Gide et Oscar Wilde, vont se distinguer particulièrement, en menant à leur manière, une razzia de la chair en Algérie, un pays martyrisé qui résume à lui seul tout le drame de la bêtise française, occidentale et humaine.

    I. Babylone sera occidentale ou ne sera pas…
    II. Le trésor d’Alger ou le hold-up français du siècle …
    III. La razzia sexuelle des pédophiles André Gide et Oscar Wilde en Algérie…
    IV. Ô pays du sud, préparez vos offrandes !

    Lire la suite
    http://chahidslimani.over-blog.com/2014/02/the-purge-v-l%E2%80%99autopsie-de-beethoven-autopsie-d%E2%8


  • La condition humaine (I) : l’urolagnie d’une République classée X…

    On savait déjà en 2011, grâce à Luc Ferry, que la pédophilie est un acte assez populaire chez une certaine classe politique française comme au sein de l’Eglise chrétienne. Il nous racontait alors comment un ancien ministre, probablement socialiste, s’était « fait poisser à Marrakech dans une partouze avec des petits garçons ». L’enquête ouverte en juin 2011 à Paris a été classée sans suite. Avec ou sans suite ? L’ancien homme fort de la planète, Dominique Strauss-Kahn, fréquentait des suites, et vous connaissez la suite. La suite est toujours sans suite.

    Les passionnés de pornographie à l’américaine n’ont qu’à suivre l’actualité politique française en ce moment. Il y a de tout : teens, penthouse (rue du Cirque, 8e arrondissement !), pissing, lesbians and gay. En urinant dans la cabine d’un vol Paris-Dublin devant tout le monde, la star de cinéma Gérard Depardieu , a en réalité annoncé et lancé la décennie urinaire pour la France. Après la promulgation, le 18 mai 2013, de la loi autorisant le mariage homosexuel, certains Français, comme dirait Siné « n’ont plus besoin de chevaux, ils se chevauchent entre eux ». Et pendant ce temps-là, Dieudonné, l’autre « singe » mal-aimé de la République raciste , danse sa valse avec Valls. Mais pourquoi ils s’appellent tous « Val » en France ?

    I. Laissez pisser, laissez passer…
    II. Malraux et la dérive sexuelle désespérée de l’Occident

    Lire la suite

    http://chahidslimani.over-blog.com/2014/01/la-condition-humaine-i-l%E2%80%99urolagnie-d%E2%80%99une-r%


  • The purge (IV) : Jésus l’Athénien et le rouet de Gandhi…

    « Pourquoi devrions-nous adopter les priorités et les hiérarchies de l’Occident ? Vos succès au XXe siècle sont-ils si éclatants ? La Seconde Guerre mondiale, les génocides, la destruction de l’environnement, et que suivra-t-il encore ? » Ashis Nandy

    Une expression de J.M.G. Le Clézio auteur du Rêve mexicain et prix Nobel de littérature en 2008, évoquant son premier choc civilisationnel en 1968, en visitant la première fois le Mexique, m’inspire ma phrase d’accroche pour ce texte dont l’introduction m’épuise. J.M.G. Le Clézio parle de la « catastrophe de la conquête » du continent américain.

    La « catastrophe » des conquêtes européennes a bouleversé le monde et l’humanité. Je pense au psychosociologue indien Ashis Nandy qui a vu naître après l’aventure coloniale, un occidental, un homme dit « moderne » éprouvant un sentiment de supériorité sur les civilisations orientales et africaines. De l’aventure coloniale, les Occidentaux et les Européens, après avoir dévasté, pillé et massacré espèces, cultures et patrimoines, n’ont retenu hélas qu’une seule leçon : la barbarie, c’est les autres.

    L’enseignement du grec conditionné par un ethnocentrisme culturel, a conditionné la pensée de toute une élite d’Européens qui doivent faire voir à Spinoza l’homme qui a vu un philosophe grec.

    Flânant au hasard des ruelles et des labyrinthes de l’esprit occidental, européen et chrétien, j’ai fini par découvrir la question qui taraude toute une civilisation judéo-chrétienne. Comment trouver ou prouver une filiation athénienne pour Jésus de Nazareth ? Sous le toit de l’Eglise d’un Jésus athénien, laïcs et religieux se réconcilieront au nom de la pureté et de la supériorité ethno-confessionnelles et civilisationnelles. Les laïcs ne jurent qu’au nom de la Grèce antique, et les religieux chrétiens purifieront leur Jésus de son origine juive.

    1. Tous les chemins occidentaux mènent à Athènes…
    2. Rivarol et la hiérarchisation des cultures…
    3. La barbarie, c’est les autres…
    4. Gandhi ou le rouet qui a brisé le mythe…

    Lire la suite http://chahidslimani.over-blog.com


  • The purge (III) : Le vin de Jésus et la zoopsie européenne et occidentale…

    « Le fait que les Européens occidentaux s’imaginèrent être l’aboutissement d’une trajectoire de civilisation partant d’un état de nature, les conduisit également à se penser comme les modernes de l’humanité et de son histoire, c’est-à-dire, comme la nouveauté et en même temps comme le stade le plus avancé de l’espèce. » Aníbal Quijano, Centro de Investigaciones Sociales (CIES), Lima

    En réinventant une Europe religieuse et messianique, l’Eglise catholique a ressuscité une thèse motrice effleurée par les grands philosophes grecs et qui fascina longtemps des conquérants européens comme Alexandre le Grand : la supériorité biologique. L’aval de la communauté des scientifiques ne tarda pas. Au nom de l’Ancien Testament, le comte Joseph Arthur de Gobineau publia en 1853 son Essai sur l’inégalité des races humaines.

    L’Eglise catholique avide de pouvoir et au nom d’un « Dieu amour » civilisé en Europe et barbare ailleurs, a réarmé le conscient et l’inconscient européens de l’arme biologique dominatrice. L’idée de races et de classification des populations s’installa et les desseins colonialistes se ravivèrent et dévastèrent l’humanité avant le monde.

    Avant « l’épopée colonialiste » des Jules Ferry, des Kipling et des architectes de l’Empire colonial contemporain, l’Eglise s’empara de l’Amérique et plongea les Amérindiens dans l’abîme de son « eau bénite ». Depuis, la race s’est révélée être l’instrument de domination sociale universelle le plus efficace et le plus durable , et l’homme européen et occidental « moderne » a pu construire les fameux palais de Kipling. Leurs habitants « blancs » et « civilisés » sont menacés par des créatures féroces et repoussantes, la race des animaux que nous sommes. Les fidèles buveurs du sang du Christ, du vin de Jésus, ont développé une vision hallucinatoire et xénophobe sur les autres et sur le monde, une zoopsie civilisationnelle.

    1- Les « guenons » de la République
    2- Qui veut noyer son chien l’accuse de la rage

    Lire la suite http://chahidslimani.over-blog.com


  • The purge (II) : l’ascension de la mondialisation messianique de la pieuvre aux trois cœurs…

    « L’Europe a fait preuve d’une arrogance excessive, elle a négligé ce qu’avait accompli le reste du monde. ». Jack Goody

    Le choix de mettre le cap sur Gibraltar devant un océan Atlantique intimidant, a été la plus grande erreur stratégique des conquérants musulmans qui ne savaient pas qu’ils entamaient ainsi le début de la fin de leur propre civilisation, la civilisation islamique. La décadence a duré des siècles, mais les Musulmans étaient condamnés car ils sont allés libérer un fléau de sa jarre obscure.

    Plongé dans l’obscurantisme de l’Eglise catholique, le continent européen était condamné. Mais les Musulmans ont choisi de l’éclairer en introduisant en Europe leur savoir, leurs savants, leurs livres, le papier chinois et surtout en révélant ironiquement aux Européens leur propre modèle antique. Un modèle culturel au nom duquel les Européens clament depuis toujours leur supériorité et annihilent ainsi les autres cultures pourtant plus avancées et plus authentiques.

    Après le témoignage de Marco Polo, Tomé Pires, premier ambassadeur portugais envoyé en Chine entre 1520 et 1522, en bon éclaireur, a révélé au monde judéo-chrétien, l’ampleur de l’islamisation de l’Asie du Sud-Est et de la Chine. Les autres éclaireurs occidentaux continuent aujourd’hui encore de scruter le monde avec la même hantise : effacer les traces de la mondialisation musulmane. Une Reconquista éternelle. Grenade, Jérusalem, Bagdad, Damas puis Istanbul (Constantinople).

    En sabotant le printemps arabe et en dénonçant les victoires démocratiques des Frères musulmans, l’esprit européen conditionné par la chute de Constantinople (Istanbul), ne fait que gémir encore une fois son eurocentrisme. Un eurocentrisme incurable que partagent laïcs et religieux complices du « vol du grand récit de l’histoire du monde » selon Jack Goody .

    1. La mondialisation musulmane
    2. L’occidentalisation du monde dite « mondialisation occidentale » …
    3. La mondialisation chinoise

    (…)la Chine a annoncé en réalité le début d’une autre mondialisation, la mondialisation chinoise. Son aspect économique est certes inquiétant pour nous tous, mais d’un point de vue historique et civilisationnel, cette mondialisation est légitime et fertile.

    Cette mondialisation redonnera aux Musulmans le temps de répit pour comprendre que le dialogue avec la civilisation judéo-chrétienne n’est qu’un nuage d’encre projeté par une pieuvre aux trois cœurs. Un cœur principal à Rome et deux autres petits cœurs branchiaux à Washington et à Tel-Aviv. Ses tentacules « laïques » comme la France, ne s’agitent alors qu’au rythme de ces trois cœurs, excitant et incitant les fameuses ventouses « multinationales », toujours au nom de Constantin I, le Père, le Fils et le Saint-Esprit.

    Lire la suite http://chahidslimani.over-blog.com


  • The purge (I) : du meurtre rituel planétaire…

    « Tant d’horreurs n’auraient pas été possibles sans tant de vertus. ». Paul Valéry

    Longtemps, l’accusation de meurtre rituel a conduit minorités, hérétiques, opposants et savants au bûcher. Après des siècles de massacres, de génocides et de pogroms, l’Eglise catholique semble l’institution religieuse qui a le plus usé de cette accusation ou prétexte pour éliminer ses adversaires et des boucs émissaires dont elle avait besoin pour vivifier sa propagande et étendre son autorité.

    Le livre noir de l’Eglise chrétienne blanchi et redoré depuis la seconde guerre mondiale, pousse l’humanité séduite, à chercher actuellement les racines du mal partout sauf au cœur même de la croyance judéo-chrétienne construite sur et autour du meurtre rituel. Après s’être réciproquement accusés et lynchés des siècles durant, Chrétiens et Juifs ont enterré la hache de guerre après la seconde guerre mondiale, mondialisant désormais leur meurtre rituel aux divers instruments, politiques, économiques, financiers et militaires. Le choc des civilisations n’est en réalité que le rejet légitime du meurtre rituel barbare commis par la civilisation judéo-chrétienne aux quatre coins du monde au nom d’un Dieu impérialiste, raciste et ethnocentrique.

    1. The purge, la fiction…
    2. The purge, la trahison…
    3. The purge, l’origine…
    4. The purge, la sublimation…

    1. The purge, la fiction…

    Écrit et réalisé par James DeMonaco en 2013, The Purge (la purge) est un film terriblement révélateur. Les responsables et criminologues américains ont décidé après la renaissance de la nation américaine en 2022, de consacrer douze heures par année à une purge nationale. Tous les crimes et les violences sont alors permis. L’autorité et la loi se retirent durant douze heures laissant l’Amérique sombrer dans le chaos. Selon les « nouveaux Pères fondateurs », les nouveaux gouverneurs de l’Amérique, une telle purge est nécessaire pour évacuer la haine et la violence qui sommeille en chaque citoyen américain. Les statistiques confirment la baisse de la criminalité après l’instauration de ce rituel des temps modernes.

    Les événements se succèdent montrant une Amérique fidèle à elle-même. Le rêve américain se construit autour d’une violence sociale, politique et économique pour triompher la nuit de la purge dans la pure violence. Les riches étant les plus protégés, les plus armés et les plus actifs durant cette nuit.

    Le chef d’une bande de jeunes riches blancs à la poursuite d’un jeune noir, déclare la sentence qui résume leur purge et la purge de la civilisation judéo-chrétienne : « Ils sont nés (les noirs et les autres ethnies et minorités) pour servir à notre rituel. ».

    2. The purge, la trahison…

    Fervent catholique, Pascal qui a été marqué par le « péché originel » en défendant un être chrétien intermédiaire entre l’ange et la bête, ne soupçonnait certainement pas que sa pensée des Pensées « le malheur veut que qui veut faire l’ange fait la bête », est une condamnation historique de la religion judéo-chrétienne, qui, tout en condamnant le « Mal » et « Lucifer » n’a fait que les institutionnaliser et les mondialiser depuis Constantin Ier, empereur romain qui a façonné et adopté le christianisme pour la première fois comme religion d’Etat, le rendant depuis comme la religion de l’Empire et non de Jésus. Jésus a été crucifié une seconde fois par l’empereur Constantin Ier et ses disciples conquérants qui continuent aujourd’hui encore de faire couler le sang de l’humanité au nom d’un Jésus trahi éternellement. Judas n’est que le premier et insignifiant petit traître de l’empire judéo-chrétien. Après la crise arienne au IVe siècle et le règne de l’empereur Théodose Ier qui a contribué à la domination du dogme trinitaire, la religion chrétienne a été définitivement européanisée. Depuis, les « vertus » des buveurs du sang du Christ ont été adaptées aux plus épouvantables doctrines et desseins.

    Pour comprendre l’actualité internationale et savoir et pouvoir la prévenir, il faut à mon avis s’attarder sur deux événements qui ont changé la face du monde et l’histoire de l’humanité : le coup d’Etat et la purge de la Rome chrétienne contre la Rome païenne, et la découverte de l’Amérique.

    L’Occident a perdu son âme le jour où une Rome chrétienne obscure, fanatique et xénophobe a effacé la Rome païenne, cette Rome fascinante et rayonnante, une Rome moins xénophobe, moins nationaliste et ouverte aux autres cultures et ethnies. L’Occidental ou l’Européen qui se vante, a été allaité par la Rome chrétienne. L’Occidental ou l’Européen qui s’abaisse, qui tolère, qui partage et qui respecte et s’abreuve des autres cultures, a été allaité par la Rome païenne.

    La découverte de l’Amérique a bouleversé notre monde, notre Histoire, car elle a mis fin à la première mondialisation de l’histoire humaine, la mondialisation musulmane , annonçant l’établissement tant attendu de la monarchie chrétienne universelle qui gouverne le monde depuis Hernán Cortés.

    3. The purge, l’origine…

    – Les Américains : « Nous allons détruire le village pour le sauver. »
    – Les Européens : « Couvrez cette barbarie que nous ne saurions voir. »
    (…)

    Lire la suite http://chahidslimani.over-blog.com


  • Le mouvement Tamarod, l’Akazu égyptienne qui importe le scénario rwandais en Egypte…

    Quelques mois ont suffi aux génocidaires rwandais pour commettre l’un des génocides les plus atroces . Radio des Mille Collines, la radio de l’organisation génocidaire Akazu, est tristement célèbre pour avoir donné sur ses ondes le signal du début du génocide, la fameuse phrase répétée des jours durant : « Abattez les grands arbres ».

    La ressemblance avec le scénario déclenché par le mouvement suspect Tamarod est assez frappante. Comme au Rwanda, après le coup d’État militaire du 3 juillet 2013 en Égypte , avec le soutien de l’armée, un mouvement dit « patriotique » va tout simplement se charger de « liquider » tous les « Frères musulmans », les Tutsis du Rwanda. Les Frères musulmans ne sont pas seulement les quelques dirigeants enlevés et séquestrés mais des millions d’Egyptiens qui vont devoir se protéger, car le signal du début du génocide a été vraiment donné par les médias égyptiens officiels hier. Le fameux appel du général El Sissi n’était que le premier acte.

    1. « Abattez les grands arbres », « Tuez tous les cafards »…

    Au moment où le monde entier est sous le choc après l’horreur des massacres commis par le régime putschiste au pouvoir, que l’Egypte est isolée sur la scène internationale et que les plus futés des putschistes comme Mohamed El Baradei quittent le navire, les médias égyptiens officiels transmettent ouvertement des appels à la guerre civile en Egypte.

    Le mouvement fasciste d’opposition « Tamarod » soutenu et financé par les Saoudiens, les Emiratis, le général Ahmed Chafik et les richissimes hommes d’affaires de l’ère Moubarak comme le milliardaire copte Naguib Sawiris, appelle ouvertement à la guerre civile en Egypte. Inassouvi du carnage qui a coûté la vie à des centaines de vies innocentes, ce mouvement de façade continue d’exécuter le plan de ceux qui veulent le chaos et la perte de l’Egypte.

    Un appel à former des « milices populaires pour aider l’armée à purifier l’Egypte des Frères musulmans » est diffusé par des médias et des sites internet égyptiens. Un étrange appel au « peuple de prendre les armes » circule depuis hier. Mais quelles armes ? Les Egyptiens ne sont pas armés, qui va les armer ? Ou qui les a armés pour les faire sortir dans les rues ?

    Pourquoi le régime en place a décidé de brûler des églises le même jour des massacres ?

    Alors que les Frères musulmans se préparent aujourd’hui à enterrer leurs morts après la prière du vendredi et appellent les Egyptiens honnêtes à les soutenir pacifiquement, le ministre de l’intérieur a révélé hier avoir donné l’ordre à la police de tirer à balles réelles. Au même moment le mouvement Tamarod et des « journalistes » apparaissent sur les médias pour appeler les baltajiyas à prendre les armes et sortir dans les rues.

    2. Pourquoi il faut soutenir les Frères musulmans ?

    Je ne peux que saluer la retenue légendaire des Frères musulmans incités à la violence depuis plus de 80 ans mais qui refusent ce piège sans lendemain et continuent d’appeler à l’action pacifique. Mais jusqu’à quand ?

    Le régime putschiste a enlevé et séquestré tous les dirigeants historiques des Frères musulmans, ne laissant que la jeune génération de dirigeants moins expérimentés et qui finiront bien par céder à la colère, à la vengeance et donc à la violence. Le scénario de la guerre civile a été très bien tissé.

    Nous ne savons pas de quoi l’avenir de l’Egypte est fait, mais pour l’histoire et la mémoire, notons que les Frères Musulmans ont subi une terrible injustice et humiliation et qu’ils ont refusé la violence et la guerre civile jusqu’au bout, contrairement aux opposants au seul président égyptien légitime Mohamed Morsi, qui ne cherchent depuis le début que l’affrontement et le sang. Notons aussi et surtout que les Saoudiens et les Emiratis ont été les premiers à soutenir ce chaos. Un très mauvais signal. Par conséquent, notre soutien est et sera inconditionnel aux Frères musulmans et aux Egyptiens qui soutiennent la légitimité et le retour du président élu démocratiquement, le docteur Mohamed Morsi, Allende du printemps arabe…

    Et l’histoire nous jugera tous.

    Lire la suite http://chahidslimani.over-blog.com


  • Etat d’urgence et massacres en Egypte : le retour de l’Egypte de Camp David…

    Nous y voilà ! Je reviens à la case départ, à la citation du grand écrivain égyptien Tawfiq al-Hakim, qui m’a toujours marqué depuis mon enfance « la queue du chien ne se redresse jamais » ( عمري ذيل الكلب مينعدل) . L’Egypte des accords de Camp David qu’on a naïvement cru en décomposition, prend complètement le dessus aujourd’hui après l’annonce de l’état d’urgence. Du feu et du sang pour saluer le retour triomphal d’Israël en Egypte. Les avions israéliens qui survolaient le territoire égyptien depuis quelques jours annonçaient en réalité le retour de la « paix » en Egypte.

    Ce matin, sur les chaînes égyptiennes, l’Egypte de Camp David retentit violemment et impudemment comme les coups de feu qui abattent les manifestants pacifistes. Le vrai visage et les desseins du coup d’Etat des mentors du général El Sissi se révèlent enfin.

    Les médias, les intellectuels et les politiciens égyptiens qui ont soutenu Sadate avant et après son retour de Camp David, entonnent ce matin le même discours. Les récidivistes de fornication avec l’armée et la politique douteuse dite de « paix », prennent la parole aujourd’hui pour reparler de l’Egypte aux « origines pharaoniques » et coptes. Les Pharaons du 21ème siècle se disent plus proches des Israéliens que des Arabes ou des Palestiniens. Même Moubarak serait étonné de cette Naksa qui frappe l’Egypte.

    Relisez les journaux égyptiens de l’ère Sadate et de l’ère El Sissi, vous allez remarquer que les mêmes plumes ou leurs apprentis, reprennent mot pour mot la propagande anti-Palestiniens. Il faut dire que la Palestine et les Palestiniens sont en ce moment en train de subir une violente campagne de dénigrement. Le seul président égyptien élu démocratiquement, le docteur Mohamed Morsi, est poursuivi pour « collaboration avec le Hamas ». Un pays appauvri et au bord de la faillite après plus de 40 ans de pillage et de corruption, n’a d’autres chats à fouetter que le Hamas et Gaza.

    Les « libéraux wahha-bites » qui ont soutenu le coup d’Etat , sortent le même slogan pour anesthésier le peuple : « l’intérêt national avant l’intérêt arabe ou palestinien ». Cette Egypte traître, la ligue arabe l’avait chassée après Camp David. Il est temps de rechasser l’Egypte d’El Sissi et de lui retirer la présidence de la ligue arabe. L’élite traitresse et hypocrite égyptienne qui détient l’armée, l’économie, la politique et les médias, doit être traitée comme au lendemain de Camp David. La quarantaine pour les traîtres.

    Lire la suite : http://chahidslimani.over-blog.com


  • Netanyahou n’aime pas la chanson, ni les oiseaux palestiniens…

    « Et je m’en irai.
    –Où l’ami ?
    - Où les colombes se sont envolées, où les blés les ont acclamées
    Pour étayer cet espace avec un épi qui attend.
    En mon nom, poursuis ton chant
    Et ne pleure pas, l’ami, un air perdu dans les souterrains.
    C’est une chanson,
    Une chanson ! »
    Mahmoud Darwich, « La terre nous est étroite et autres poèmes »

    Le « négociateur palestinien en chef », Saeb Erekat, a adressé une lettre au Secrétaire d’État américain John Kerry, dénonçant la « mauvaise foi d’Israël » et son « manque de sérieux » dans les négociations, après la construction de 1000 logements supplémentaires en Palestine. Le pauvre Saeb Erekat n’a même pas eu le temps de jouir de sa lune de miel avec son « amie » Tzipi Livni, qui n’arrêtait pas de l’appeler par son prénom « Saeb », lors du « premier cycle de négociations » tenu à Washington le 31 juillet. « Saeb » a donc découvert pour la première fois après plus de 60 ans de fourberies sionistes , que les Israéliens sont de « mauvaise foi ». Hibernation de conscience et d’esprit oblige.

    Mais « Saeb », le négociateur palestinien en chef sur la sécurité d’Israël et rien d’autre, ne m’intéresse pas aujourd’hui. Ce qui m’intéresse à vrai dire c’est la réponse de Benyamin Netanyahou, Premier ministre colonisateur. Dans sa lettre au Secrétaire d’État américain John Kerry, Netanyahou charge la chanson palestinienne, responsable selon lui de cette impasse et de la poursuite des constructions.

    Netanyahou charge plus précisément le jeune chanteur palestinien Mohammed Assaf, dernier vainqueur de la seconde saison de Arab Idol , une version saoudienne et émiratie du célèbre show américain, organisée et diffusée par le groupe MBC , un réseau saoudien wahha-bite de chaînes satellitaires basées à Londres et à Dubaï. C’est une autre histoire. Vous devinez à quoi je pense !

    « Incitement and peace cannot coexist » (l’incitation et la paix ne peuvent pas coexister), nous apprend Netanyahou. Les Palestiniens privés de la vie, de la terre, de l’eau et de l’air, ne devraient pas chanter et conter leur souffrance et mémoire. Le « spectacle » du drame palestinien doit être mis sur « Mute » (muet) selon Netanyahou.

    Le Jerusalem Post rapporte comment Netanyahou « also included a link to a YouTube video that depicts the popular winner of Arab Idol Muhammad Assaf singing a song at the Barcelona soccer game in Hebron that spoke longingly of Israeli cities within the pre- 1967 lines as belonging to Palestine. ». Netanyahou a donc envoyé le lien d’une vidéo sur le site YouTube, montrant le jeune chanteur gazaoui en train de reprendre une célèbre chanson palestinienne devant les joueurs et les responsables du club espagnol FC Barcelone, venus rendre « visite » aux fans palestiniens à Hébron.

    Les paroles de la chanson Ya Tir Ya Tayer ! (Ô oiseau qui vole !), invoquent un oiseau de voler sur les villes palestiniennes et d’augurer et de promettre le retour des réfugiés palestiniens. On comprend bien que Benyamin Netanyahou, Mahmoud Abbas, Tzipi Livni et Saeb Erekat préfèrent danser et « négocier » sur l’air « Sugar baby love » !

    Lire la suite http://chahidslimani.over-blog.com

    http://www.youtube.com/watch?v=O-a3zagLXIY


  • L’Egypte après Morsi selon Joschka Fischer…

    Comparés aux autres Européens subordonnés à la vision américaine et israélienne du monde, les Allemands ont certainement une certaine finesse et prévision non seulement dans leur stratégie et horizons économiques mais aussi dans leurs analyses et commentaires de l’actualité politique en Europe et dans le monde.

    L’ancien ministre des Affaires étrangères d’Allemagne, M. Joschka Fischer, a publié il y a quelques jours une analyse pertinente des derniers événements en Egypte sur le site Project Syndicate . Le coup d’Etat militaire du général El-Sissi et de sa cour de « libéraux » arrivistes comme Mohammed El-Baradei, Amr Moussa, Hamdeen Sabahi, le général Ahmed Chafik et le milliardaire copte Naguib Sawiris, est dénoncé sans langue de bois.

    De l’Egypte et des Egyptiens que je connais , je ne peux qu’approuver et me satisfaire de cette analyse se basant sur les repères suivants :

    1- Personne ne peut nier que c’est bien un coup d’Etat militaire qui a eu lieu en Egypte et que les forces qui soutenaient le régime de l’ex-président sont à nouveau au pouvoir.

    2- Le renversement du président élu démocratiquement, Morsi, aura des conséquences qui vont très largement déborder les frontières égyptiennes.

    3- L’armée et les Frères musulmans se partagent le pouvoir, par contre les libéraux n’ont pas de pouvoir réel et s’en remettent maintenant à l’armée.

    4- Le général Ahmed Chafik, dernier Premier ministre de Moubarak et principal concurrent de Morsi lors de l’élection présidentielle de 2012, n’est certainement pas un libéral.

    5- La pire politique serait de marginaliser ou même de persécuter à nouveau les Frères musulmans et de réprimer l’islam politique.

    M. Joschka Fischer abaisse ainsi la propagande des « libéraux » se déclarant « démocrates », Mohammed El-Baradei, Amr Moussa, Hamdeen Sabahi, le général Ahmed Chafik et le milliardaire copte Naguib Sawiris, et qui n’ont étrangement jamais été élus en Egypte. Ils ne doivent leur « ascension » politique et médiatique qu’aux réseaux saoudiens et émiratis . Un tourbillon de fanatisme wahha-bite et de pétrodollars qui enrôle et contre-attaque le printemps arabe. Une calamité qui rampe sur le monde arabe et musulman. Des « libéraux wahha-bites » ! Ni rire, ni pleurer. Comprendre.

    Lire la suite http://chahidslimani.over-blog.com

    • Sans vouloir mettre en question des observations politiques dans une région que je ne connais pas assez deux remarques s’imposent en ce qui concerne l’ancien ministre des affaires étrangères allemand.

      Joseph Martin Fischer a adopté le surnom Joschka dans ses années de combat gauchiste à Francfort. Ceux qui l’appellent ainsi
      – ou ne le connaissent pas bien
      – ou se rejouissent de profiter d’une certaine proximité avec la star politique
      – ou travaillent l’image d’un politicien proche du peuple.
      Avec les années Joschka est devenu son image de marque. Il ne faut pas oublier que dans la religion chrétienne Joseph est le nom du père de Jesus et témoigne de l’attachement de famille du porteur avec l’église.

      Au sein de la « gauche » allemande il n’y a pas de défenseur plus fervent de la politique états-unienne que Joseph Fischer. Il est un grand admirateur et ami personnel de Madeleine Albright dont le cynisme et l’anticommunisme violent sont remarquables même pour les milieux politiques US.


  • William Shakespeare dramaturge du printemps arabe…

    « Mourir en combattant c’est la mort détruisant la mort. Mourir en tremblant c’est payer servilement à la mort le tribut de sa vie. » William Shakespeare

    Aucun dramaturge n’a écrit sur la vérité, la liberté, la justice, l’amour et la beauté comme William Shakespeare. Le théâtre de Shakespeare était la vie, et la vie un théâtre. Dans la vie on peut mettre un masque, mais au théâtre de Shakespeare on est soi-même. Notre nature humaine se confesse sans fard.

    La vie, la mort, l’amour, la rupture, le déchirement, le pouvoir, la tyrannie, la trahison, la bravoure, le combat, le rachat, la sérénité et la réconciliation. Tout y est. La bible de William Shakespeare suffit. Nous suffit. On ne lit pas Freud sans lire Shakespeare. On ne lit pas Machiavel sans lire Shakespeare. Et on ne lit pas Tolstoï sans lire Shakespeare.

    Que mes frères arabes déboussolés trouvent dans le théâtre de la vie de William Shakespeare apaisement et chemin.

    1. Macbeth ou l’inversion des valeurs …
    2. Hamlet ou l’épreuve de vérité…
    3. Arès la Tempête le printemps …

    1. Macbeth ou l’inversion des valeurs …

    L’ambition d’une femme et les prophéties obscures des trois sorcières ont poussé Macbeth au drame. À la trahison et au sang. Derrière chaque tyran arabe, il y a l’ambition d’une femme et les conseils obscurs d’une cour. En Tunisie, en Egypte, en Syrie et partout dans le monde arabe, c’est le règne du désordre et de l’inversion des valeurs. Les petits sont grands et les grands petits. Le hideux est beau et le beau hideux. Nous vivons dans nos sociétés arabes une histoire contée par un idiot, pleine de fureur et de bruit et qui ne veut rien dire.

    Nous vivions et vivons encore dans une absurde citerne. Le printemps arabe me semble la réponse qui a pris du temps depuis la question fondamentale et déchirante d’Abul Khaizuran « Pourquoi n’ont-ils pas frappé aux murs de la citerne ? » .

    2. Hamlet ou l’épreuve de vérité…

    Sommes-nous fous ou simulons-nous la folie comme Hamlet ? La question tourmente ma traversée au milieu d’une mer noircie aux murailles divisées à droite et à gauche . La vengeance, puis le bain de sang. Hamlet s’est effondré en Syrie et bientôt en Egypte, « et le reste est silence » (and the rest is silence). Faut-il continuer cette folie, ce suicide ?
    « Être ou ne pas être » telle est la question fondamentale que se pose Hamlet qui ne pense pas facilement au suicide mais qui ne s’accroche pas lâchement à la vie. Hamlet est un révolté et sa question est aussi noble que la dignité : mourir en combattant ou vivre en tremblant ? Vivre sans exister ou exister sans vivre ? Vivre sans exister avec les maux présents, les Ben Ali, Kadhafi, Moubarak, Ali Saleh, Assad et les autres dictateurs arabes ou exister sans vivre avec les maux ignorés ?

    3. Après la Tempête le printemps …

    « O, merveille !
    Combien de belles créatures vois-je ici réunies !
    Que l’humanité est admirable ! O splendide Nouveau Monde
    Qui compte de pareils habitants ! »
    La Tempête, (Acte V, Scène 1). William Shakespeare.

    Dans sa pièce La Tempête, créée en 1611, Shakespeare nous lègue un testament et une vision poétiques faits de sérénité et de réconciliation. Son magicien Prospéro nous crée un monde fantastique d’enchantement, de rachat et d’apaisement. Prospero et Ariel, esprit positif de l’air et du souffle de vie, vont faire triompher la vérité malgré le fracas affolant de la terreur de Caliban. Sur l’île de Prospéro, les petits et les grands, le hideux et le beau vont pouvoir suivre la voix et la voie de la sagesse et coexister ensemble en harmonie.

    Mes frères arabes déboussolés, être ou ne pas être, laissons périr nos maux présents, les Ben Ali, Kadhafi, Moubarak, Ali Saleh, Assad et les autres Caliban, et venons exister, vivre et défier les maux ignorés.

    Lire la suite http://chahidslimani.over-blog.com


  • Arabie Saoudite et printemps arabe : le syndrome du réverbère pour les naïfs !

    « La plus belle des ruses du Diable est de vous persuader qu’il n’existe pas ! » Charles Baudelaire

    Le syndrome du réverbère (ou du lampadaire) désigne la tendance paresseuse et naïve d’un individu à ne rechercher sa clé perdue que sous la lumière du plus proche réverbère.
    L’Arabie Saoudite avait besoin de l’épisode Qousseir pour éteindre le réverbère et reprendre tout en main.

    1. Avant Qousseir…

    Encore quelques mois, et les naïfs zélés, et les conspirationnistes délirants, qui se sont acharnés contre les frères musulmans, le Qatar et Al-Jazeera, comprendront leur fatale erreur. Les Saoudiens et les Emiratis ont préparé soigneusement leur coup laissant s’exposer le Qatar qui a joué le rôle de lièvre sans le vouloir. Ces deux dernières années toute l’information tournait autour du Qatar, ce qui me semblait douteux, remarquant étrangement des Saoudiens retranchés et effacés depuis la première vague du printemps arabe.

    Quand les Qataris accueillaient les leaders des frères musulmans dans le monde, les Saoudiens et les Emiratis accueillaient l’élite militaire, politique et économique du monde arabe, préparant le vrai coup d’Etat du siècle contre le printemps arabe. Mais l’opinion publique et la cohorte des « experts » nés de la dernière pluie, victimes du syndrome du réverbère, n’ont recherché la vérité que sous la petite lumière du Qatar. Tout le monde est devenu expert du Qatar. Des « analyses » prêt-à-porter pour masquer une frénésie d’envie.

    En quelques jours seulement, les Saoudiens se sont emparés de l’Egypte et de la Syrie, et terrassé leur ennemi juré, les frères musulmans, annonçant le vrai début de l’affrontement entre Ayatollahs iraniens et Wahhabis des pays du Golfe . Israël ne tardera pas à se joindre à la troupe.

    Ne partageant ni la doctrine ni les visées des frères musulmans, je considérais toutefois qu’ils ont un important rôle à jouer dans les sociétés arabes et musulmanes. Ils sont une machine à stopper les fanatiques Ayatollahs iraniens et Wahhabis des pays du Golfe. Coexister avec les frères musulmans ne me pose aucun problème.

    J’ai pitié des Egyptiens qui se réjouissent de l’appel à la guerre civile du général putschiste . Votre si fière Egypte n’est plus qu’une carte entre les mains des Saoudiens et des Emiratis qui détiennent désormais toutes les bonnes cartes au Moyen Orient, en Egypte, en Syrie, au Liban, en Iraq et en Palestine. Bientôt en Libye et en Tunisie.

    2. Après Qousseir…

    L’Arabie Saoudite s’impose désormais comme une vraie puissance doctrinale après les erreurs de l’Iran et du Hezbollah devenus en quelques mois seulement des bourreaux . Les Russes et leur cohorte d’inconditionnels névrosés et sadiques disciples de Poutine qui ont avalé la pilule du Qatar et qui se sont exaltés devant la menace de l’ambassadeur russe au Conseil de sécurité Vitali Tchourkine « Si vous me reparlez sur ce ton de nouveau, il n’y aura plus une chose qui s’appelle le Qatar », n’ont rien appris de l’Afghanistan. Les Saoudiens chasseront les Russes de la Syrie aussi. Et Vitali Tchourkine et ses fans regretteront Hamed Ibn Jassem.

    L’espoir que je nourrissais d’un duo Egypte-Qatar pour rééquilibrer et freiner l’hégémonie iranienne et saoudienne s’évapore brutalement. Quant au Maghreb, il est politiquement et intellectuellement très arriéré pour intervenir ou comprendre l’enjeu. Laissons la France bienveillante penser à notre place.

    Que j’ai ri amèrement en voyant la barbiche saoudienne du nouveau chef de l’opposition syrienne, Ahmad Jarba. Quand je lisais les conspirationnistes comme Thierry Meyssan lyncher Mouaz al-Khatib l’ancien président de la Coalition nationale syrienne, je me disais, mais quel imbécile, quels imbéciles !

    Le temps des regrets commence bientôt…

    N.B. L’assassinat ce matin de Mohamed Brahmi, député et ancien leader du parti d’opposition tunisien le Mouvement du peuple, est révélateur d’une terrible machine wahhabie en marche. Les jours du printemps tunisien sont comptés aussi.

    Lire la suite http://chahidslimani.over-blog.com


  • Cassandre et Pandore au chevet du printemps arabe …

    « A great civilization is not conquered from without until it has destroyed itself from within. » (Une grande civilisation ne peut être conquise que si elle s’est déjà détruite elle-même.) W. Durant.

    Cassandre reçut d’Apollon le don de prédire l’avenir. Le même dieu décréta après que ses prophéties ne seraient jamais crues ou comprises. Comme Pandore, la démocratie est un don et un fléau. Un don et un fléau nécessaires.

    L’Egypte a perdu son âme et le monde arabe avec. L’histoire jugera sévèrement les Egyptiens et les Arabes qui se taisent devant cette mascarade et ce scandale ignobles. Des islamistes qui invoquent la démocratie et des libéraux et laïcs qui invoquent l’armée. Surréaliste et funeste.

    1. Le séquestré du Caire…

    Lors d’une conférence de presse au siège du Syndicat des ingénieurs, des membres de la famille de M. Morsi ont annoncé ce matin leur intention de poursuivre devant les juridictions nationales et internationales le général putschiste .

    Le premier président égyptien élu démocratiquement, le docteur Mohamed Morsi , enlevé et séquestré depuis le 3 juillet, révèle au monde combien la société égyptienne est divisée. Une élite au pouvoir fasciste et des islamistes de plus en plus retranchés. Une scission qui touchera l’armée bientôt et qui annoncera le voyage au bout de la nuit de l’Egypte, de la Palestine et du monde arabe. Nous n’avons rien appris de la Syrie.

    2. Voyage au bout de la nuit…

    Il ne faut surtout pas se réjouir de ce qui se passe en Egypte. Nous allons bientôt dans le monde arabe traverser la plus sombre des décennies. Tout ce que le printemps arabe annonçait s’évapore. Je vois les acteurs politiques pourris, partout dans le monde arabe, creuser des tranchées au sens figuré. Les vraies tranchées devront bientôt être creusées. Détrompons-nous, il n’y a que trois scénarios/options possibles depuis la nuit des temps : la démocratie, le fascisme (tyrannie) ou la guerre civile.

    Le mouvement entre fascisme/démocratie et démocratie/fascisme a été assez brusque en Egypte. La jarre (boîte) de Pandore s’est brisée. Je vois sortir et sévir dans les sociétés arabes tous les maux de l’humanité. Je vois la folie, la trahison, la rapacité, la médiocrité, l’intrique, la misère, l’obscurantisme , la complicité, l’irréflexion et le fanatisme.

    Je vois aussi l’espérance traîner…

    Lire la suite http://chahidslimani.over-blog.com